Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Lambert Mende : « La demande de relève de trois officiers FARDC de leur commandement par la Monuc est une rumeur »

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 18 février 2010
MONUC - Congo

Le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, a démenti les allégations de demande de relève de trois officiers FARDC de leur commandement par la Monuc, au point de suspendre son soutien à l’opération « Amani Leo ». C’était au cours d’un point de presse animé, hier mercredi 17 février dans son cabinet de travail.

Le ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende, a démenti les allégations selon lesquelles, la Monuc a conditionné son soutien à l’opération « Amani Leo », à la relève de trois officiers des FARDC de leur commandement. Il s’agit des affabulations et des rumeurs « grossièrement ficelées qui ne pouvaient bénéficier de la moindre crédibilité aux yeux de n’importe quel professionnel des médias », a indiqué le ministre Mende. Et d’ajouter : « Le gouvernement a décidé de faire diligenter une enquête pour identifier les personnes physiques ou morales congolaises ou étrangères, auteurs de toutes ces élucubrations pour qu’elles en répondent ».

Le ministre de la Communication et des Médias qui revient du Ghana où il a participé à un forum sur l’accès à l’information, a rappelé que la Monuc, sur base des dispositions de la résolution 1906 du Conseil de sécurité, a déclaré au cours d’un point de presse du mercredi 13 janvier 2010 que le soutien de sa force aux opérations militaires menées par les FARDC était subordonné au respect du droit international humanitaire, du droit international, des droits de l’homme et du droit international des réfugiés. Mais son porte-parole a précisé qu’au cours d’une planification conjointe intensive, les commandements militaires des FARDC et de la Monuc ont convenu des mesures à mettre en place pour veiller à ce que ces conditions soient respectées.

En plus de cette assertion, le ministre a formulé trois remarques pour souligner que la Monuc et les autres sources, dont le ministre de la Défense, sources autorisées, ont révélé que cette information était fausse. Avant de noter : « Partout où sont déployées les troupes des FARDC, la justice militaire se trouve dûment représentée et s’efforce, dans les conditions parfois difficiles, de réprimer systématiquement les délits qui lui sont rapportés dans le chef des membres de l’armée en campagne, et particulièrement les violations des droits de l’homme ».

Aucune catégorie de militaires ne fait l’objet d’un traitement de complaisance et face à la justice, officiers généraux, supérieurs, subalternes ou recrus sont logés à la même enseigne, a-t-il martelé.

LA JUSTICE MILITAIRE A L’ŒUVRE

Ainsi, le Conseil de guerre opérationnel du Nord-Kivu, siégeant en chambre foraine à Rutshuru-centre, à 70 km de Goma, a condamné le vendredi 12 février trois militaires à la peine capitale pour torture, violations des consignes, arrestations arbitraires et dissipations de munitions. Dans un autre procédure en cours contre huit militaires dans le Nord-Kivu, le ministère public vient de requérir la peine de mort à l’encontre de six autres officiers et sous-officiers des FARDC poursuivis pour des faits similaires.

Entre-temps, le procès à huis clos contre un sous-lieutenant accusé de viol d’une jeune adolescente de 16 ans, vient de débuter et se poursuit. Après Rutshuru-centre, une série d’autres audiences du Conseil de guerre opérationnel sont prévues en territoire de Beni au Nord-Kivu.

Quant aux éléments du bataillon déployé dans le Sud-Ubangi en province de l’Equateur, ayant mis en déroute les insurgés de la bande à Ondjani, l’un d’eux comparait devant la justice militaire à Gemena. Tout cela indique que la justice militaire est à l’oeuvre dans la stricte ligne du mot d’ordre de « Tolérance zéro » initié parle président Joseph Kabila, a conclu M. Mende.


Autres articles


  1. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  2. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  3. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  4. Fête de l'indépendance : des défilés militaires et civils organisés en RDC (30 juin 2015)
  5. Attaque de l'aéroport de Goma : 4 personnes arrêtées (3 juin 2015)
  6. Au moins 2 morts lors d'un échange des tirs à l'aéroport de Goma (2 juin 2015)
  7. Human Rights Watch réclame que les crimes du M23 soient jugés (12 décembre 2014)
  8. Nouveau massacre à Beni : 13 morts et 7 blessés (8 décembre 2014)
  9. Trafic d'uniformes militaires à l'Est : Monusco et FARDC, la gaffe (28 novembre 2014)
  10. Procès Mamadou Ndala: le colonel Birocho Nzanzu condamné à mort (17 novembre 2014)
  11. Nord-Kivu: des présumés ADF ont tué une dizaine de personnes à Beni (31 octobre 2014)
  12. Des changements dans les FARDC (19 septembre 2014)
  13. Deux officiers FARDC retrouvés morts : la Société civile du Nord-Kivu accuse l'armée rwandaise (19 septembre 2014)
  14. Goma: marche de colère des épouses des militaires après la mort du général Bahuma (3 septembre 2014)
  15. Commandant des FARDC au Nord-Kivu, le général Bahuma est décédé (31 août 2014)
  16. Le calme revient après des tirs autour du camp Tshatshi (22 juillet 2014)
  17. Fête de l'indépendance: des milliers de militaires et policiers ont défilé à Kinshasa (30 juin 2014)
  18. Joseph Kabila place la fête de l'indépendance sous le signe d'un hommage « vibrant » aux FARDC (29 juin 2014)
  19. Nord-Kivu: accrochage entre militaires congolais et rwandais à Kabagana (11 juin 2014)
  20. L'Afrique du Sud étend la mission de ses soldats en RDC jusqu'en 2015 (25 mars 2014)
  21. Les FARDC ont pris le dernier bastion des rebelles de l'ADF à Makoyoya 3 (12 mars 2014)
  22. Les FARDC délogent les miliciens APCLS de Nyabiondo (18 février 2014)
  23. Amnistie 2014: l'ONU applaudit, les Congolais dubitatifs (6 février 2014)
  24. Assassinat de Mamadou Ndala: le gouvernement induit en erreur sur l'implication des ADF-NALU, selon Mende (22 janvier 2014)
  25. Le colonel Mamadou Ndala tué dans une embuscade à Beni (2 janvier 2014)
  26. Pas d'accord de paix avec les rebelles vaincus du M23, dit le gouvernement congolais (12 novembre 2013)
  27. Il n'y aura pas d'accord entre la RDC et le M23 à Kampala mais plutôt une déclaration, selon Mende (6 novembre 2013)
  28. Les FARDC reprennent au M23 la colline stratégique de Mbuzi (4 novembre 2013)
  29. Message de Joseph Kabila à la nation après la victoire des FARDC contre les rebelles du M23 (30 octobre 2013)
  30. Les FARDC libèrent Bunagana, le dernier bastion des rebelles du M23 (30 octobre 2013)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.