Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Koyagialo à Mbandaka: une fête gâchée

Article précédant | Suivant
Le Phare - 17 mars 2014
Louis Koyagialo
Alphonse Koyagialo | Agrandir
Au terme d’un séjour médical de six mois en Afrique du Sud, pour soins nécessités par son état, et de trois semaines de repos à Kinshasa, le gouverneur de la province de l’Equateur, Louis Koyagialo Ngbase Te Gerengbo, est finalement rentré à Mbandaka le samedi 15 mars 2014. Alors qu’on s’attendait à une cérémonie grandiose d’accueil, au vu de la forte mobilisation décrétée par le gouverneur intérimaire, Sébastien Impeto, l’on a plutôt assisté à des incidents qui ont complètement gâché la fête.

Selon plusieurs médias, dont la radio Top Congo, des hommes cagoulés venus de Kinshasa, membres de la garde rapprochée du gouverneur Koyagialo, ont interdit l’accès au tarmac aussi bien aux autorités provinciales qu’au Comité provincial de sécurité. Les journalistes de Mbandaka, venus pour la couverture de l’événement, ont été repoussés en dehors des installations portuaires. Il leur a été signifié que la couverture médiatique allait être assurée par la presse venue de Kinshasa.

Avant même l’atterrissage de l’avion qui ramenait le gouverneur titulaire à Mbandaka, il y a eu des échauffourées entre ces hommes cagoulés et les policiers provinciaux. La tension était tellement montée entre les deux camps que l’on a craint, à un moment donné, que les armes ne se mettent à parler.

Finalement, à la suite d’un ordre venu de nulle part, les éléments de la police provinciale ont accepté de se retirer du cordon de sécurité gouvernoral. Bloqués au salon d’honneur de l’aéroport, ministres et députés provinciaux ont été interdits de tout mouvement vers le tarmac à l’arrivée de l’appareil au bord duquel se trouvait Louis Alphonse Koyagialo. Pensant ne pas être concerné par le dispositif spécial de sécurité, le gouverneur intérimaire, Sébastien Impeto, a tenté de se diriger vers le tarmac en vue de souhaiter la bienvenue à l’autorité provinciale. Malheureusement pour lui, les hommes cagoulés l’ont empêché de tout mouvement vers le bas de l’avion ramenant Koyagialo à Mbandaka. Il a dû ainsi, à l’instar d’autres notabilités provinciales, attendre au salon d’honneur.

L’unique personnalité autorisée à saluer le gouverneur sur le tarmac était le président de l’Assemblée provinciale.

Alors qu’on pensait les incidents protocolaires clos, l’on a vu Louis Koyagialo traverser rapidement le salon d’honneur, serrer quelques mains et puis ignorer superbement le vice-gouverneur Sébastien Impeto, pourtant bien présent sur le lieu.

Selon plusieurs témoignages, le gouverneur a été pris en charge par un comité d’accueil majoritairement composé des membres de son ethnie. Il s’en est suivi une guerre de quolibets entre Ngbandi et Mongo, qui ont rappelé les vieux démons de la division entre l’Equateur/Nord et l’Equateur/Sud.

C’est dans cette ambiance surchauffée que Louis Koyagialo a tenu son meeting au centre de la ville. On croit savoir que ses appels à l’unité et au travail lancés en direction des filles et fils de l’Equateur n’ont pas pu évacuer les frustrations créées chez beaucoup à la suite des incidents de l’aéroport.

D’aucuns souhaitent que des médiateurs nationaux se saisissent rapidement du dossier pour réconcilier les «frères ennemis», sinon le mandat de Koyagialo risque de se dérouler dans une ambiance de conflit permanent entre lui et tous ceux qui sont fichés comme ayant voulu l’enterrer vivant pendant qu’il se trouvait aux soins en terre sud-africaine. D’ores et déjà, des rumeurs d’un coup de balai imminent au sein du gouvernement provincial circulent dans tous les sens.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  3. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  4. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  5. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  6. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  7. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  8. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  9. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  10. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  11. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  12. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  13. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  14. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  15. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  16. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  17. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  18. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  19. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  20. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  21. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  22. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  23. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  24. «réaménagement technique» du gouvernement Matata II (26 septembre 2015)
  25. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  26. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)
  27. Mwando Nsimba, membre du G7, démissionne de son poste du bureau de l'Assemblée nationale (17 septembre 2015)
  28. Les frondeurs du G7 se sont «auto exclus», selon le bureau de la Majorité présidentielle (16 septembre 2015)
  29. Joseph Kabila révoque son ministre du Plan et son conseiller spécial en matière de sécurité (16 septembre 2015)
  30. 7 partis de la Majorité Présidentielle appellent Joseph Kabila à l'alternance démocratique (15 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.