Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La pétition pour le départ du président de la Ceni déposée à l'Assemblée nationale

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 25 avril 2014
Martin Fayulu
Martin Fayulu | Agrandir
La pétition réclamant le départ de l'abbé Malumalu de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a été déposée jeudi 24 avril au cabinet du président de l'Assemblée nationale. Les leaders des  Forces acquises au changement (Fac), regroupement de l'opposition initiateur de cette pétition, affirment avoir recueilli plus de 50 000 signatures. Ce qui,  selon eux, traduit la volonté du peuple congolais de voir un changement à la tête de la Ceni.

« Nous avons 54 194 signatures. Mais les signatures de l'intérieur [du pays] continuent d'affluer.  Monsieur Malumalu doit prendre ses responsabilités. Le peuple n'en veut pas, nous qui demain seront des candidats, nous n'en voulons. Il doit tout simplement démissionner», a déclaré un des initiateurs de la pétition, le député Matin Fayulu.

L'opposant a expliqué avoir initié cette pétition pour avoir une commission électorale indépendante.

« Il faut une Ceni totalement indépendante. Monsieur Malumalu, nous ne l'avons pas voulu. Il n'a pas été envoyé par l'église catholique, sa composante. Premier acte qu'il pose: il demande que la constitution soit changée, parce qu'il demande que les députés provinciaux soient élus au suffrage indirect», a-t-il indiqué, faisant allusion à l'une des propositions formulées par le président de la Ceni  dans sa feuille. L'abbé Malumalu propose notamment l'élection  des députés provinciaux au suffrage indirect alors que la constitution prévoit qu'ils soient élus au suffrage universel.

Martin Fayulu a également reproché au président de la Ceni de ne pas s'intéresser à l'audit du fichier électoral alors que, selon lui, toutes les missions d'observations des élections du 28 novembre 2011 l'avaient exigé.

«Monsieur Malumalu présente sa feuille de route, il n'y a pas d'audit du fichier électoral. Il ne veut pas en faire», a-t-il déploré.

Les initiateurs de la pétition accusent également le président de la Ceni de recruter ses amis et ses membres de famille au sein de la commission électorale sans recourir à un appel à candidature.

« L'Assemblée nationale incompétente »

Après avoir reçu la pétition, le  cabinet du président de l'Assemblée nationale indique que la chambre basse du Parlement n'a pas la compétence de sanctionner une institution comme la Ceni.

« Il va de soi que l'Assemblée nationale, conformément à cette même constitution, n'est pas compétente pour sanctionner une institution indépendante comme la Commission électorale nationale indépendante. Mais, le président de l'Assemblée nationale entend encourager toute initiative allant dans le sens de faire participer directement le peuple dans l'exercice de la démocratie », a déclaré  Jean-Pierre Liyau, directeur de cabinet adjoint d'Aubin Minaku.

Mais il a reconnu que la constitution confère à des groupes de Congolais le droit d'exprimer leurs souhaits et leurs opinions notamment par le biais des pétitions populaires.

«C'est donc au nom de cette faculté constitutionnelle que le président de l'Assemblée nationale a tenu à réceptionner lui-même [cette pétition]», a poursuivi Jean-Pierre Liyau.


Autres articles


  1. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  2. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  3. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  4. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  5. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  6. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  7. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  8. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  9. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  10. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  11. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  12. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  13. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  14. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  15. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  16. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  17. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  18. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  19. Pierre Lumbi: «Il est de notre devoir de nous opposer à la révision constitutionnelle» (5 novembre 2015)
  20. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  21. Commissaires spéciaux: un député de l'opposition dénonce une violation de la constitution (30 octobre 2015)
  22. Joseph Kabila nomme les commissaires spéciaux de nouvelles provinces (29 octobre 2015)
  23. Ceni: l'Eglise catholique n'a pas participé à la désignation de Corneille Nangaa (22 octobre 2015)
  24. Franck Diongo : Kabila ne rassure pas la classe politique (7 octobre 2015)
  25. Démission de Katumbi: « un signe de prise de conscience de la valeur politique » (5 octobre 2015)
  26. Lambert Mende n'est pas surpris par la démission de Moïse Katumbi (1 octobre 2015)
  27. Démission de Katumbi du PPRD : «un acte héroïque», selon Kyungu wa Kumwanza (30 septembre 2015)
  28. Moïse Katumbi démissionne du PPRD et du gouvernorat du Katanga (29 septembre 2015)
  29. Gabriel Kyungu wa Kumwanza privé de sa garde rapprochée (21 septembre 2015)
  30. Modeste Mutinga démissionne du bureau du Sénat (18 septembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.