Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Nouvelles | Ne Mwanda Nsemi


Le leader du mouvement BDK portera plainte à la CPI

XINHUA - 6 avril 2008

Ne Muanda NsemiNe Muanda Nsemi, leader du mouvement politico-religieux congolais, Bundu dia Kongo (BDK), a décidé de porter plainte à la Cour pénale internationale (CPI) et aux Nations Unies contre ce qu'il appelle "le génocide des populations du Bas-Congo".
L'affaire Bundu dia Kongo engage les députés dans un débat de fond sur les revendications sociales et l'usage de la force de l'ordre public

Le Potentiel - 28 mars 2008

L'Assemblée nationale du CongoLes députés intervenus à l'Assemblée nationale sur l'affaire Bundu dia Kongo ont étalé des clivages tels qu'il sera difficile de dégager une option exhaustive sur la controverse autour des revendications sociales à la base de la crise examinée et de l'usage de la force par le pouvoir.
Assemblée nationale : plénière sur l'affaire Bundu dia Kongo

Radio Okapi - 26 mars 2008

Palais de la nation - CongoSéance plénière ce mercredi à l'Assemblée nationale autour de la question orale sur les événements du Bas Congo. Le ministre d'Etat en charge de l'Intérieur a répondu à la question posée par l'honorable Kiakwama à par des projections des images et des correspondances reçues autour de ces événements. Un débat s'en est suivi notamment avec l'intervention du député auteur de la question orale, et de l'honorable Ne Muanda Nsemi, responsable désigné de ces événements par le Gouvernement.
Ouverture de la session parlementaire : Vital Kamerhe lance une sévère mise en garde à Ne Muanda Nsemi

Radio Okapi - 15 mars 2008

RDC - Congo ParlementLe Parlement a ouvert ce samedi sa session ordinaire de mars à Kinshasa. A l'Assemblée nationale la séance a été marquée par le discours programme du président de cette institution devant les députés, les membres du gouvernement et les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités à Kinshasa. A cette occasion, Vital Kamerhe a lancé un sévère avertissement au député et leader spirituel de Bundu dia Kongo, Ne Muanda Nsemi, concernant ses actions qui troublent la paix, rapporte radiookapi.net
Chaude rentrée parlementaire : Kamerhe et Kengo rassurent

L'Avenir - 13 mars 2008

Congo - parlementLes dossiers « Bundu dia Kongo » et « Amnistie Nkunda » pourraient requérir un traitement en urgence. Avec le premier, Bdk doit se déterminer s'il est une organisation politique ou une organisation religieuse. Mais, déjà il dispose d'une branche armée ; ce qui est anticonstitutionnel. Avec le premier, Laurent Nkunda doit savoir qu'il pose un cas de conscience à l'ensemble du peuple congolais. L'amnistie lui sera sans doute accordée ; mais le pays n'en compte pas moins 5.600.000 morts pour causes directes ou indirectes.
Révolte de Bundu dia Kongo : Le sang continue à couler dans le Bas-Congo

Forum des As - 5 mars 2008

MatadiBilan de derniers affrontements à Luozi : 22 nouveaux morts dans le camp de BDK. Par ailleurs, les adeptes du mouvement politico-religieux ont eu des accrochages avec la Police à Seke Banza. Alors que les « Makesa » (miliciens) de Bundu dia Kongo étaient mis en déroute dans le terri­toire de Luozi le week-end dernier, dans une opéra­tion concertée Police-PIR sanctionnée par 22 morts, de nombreux blessés et l'incendie des cases du quartier général de ce mou­vement politico-religieux, le sang continue de couler au Bas-Congo. Une vive ten­sion règne non seulement à Luozi, mais également dans tous les territoires de la province où se recrutent des fidèles de Ne Muanda Nsemi.
Affaire BDK : l'appel au dialogue des notabilités de Luozi

Radio Okapi - 4 mars 2008

Ne-Muanda NsemiEn réaction à la situation qui prévaut dans leur district, les notables Kongo, originaires de Luozi résidant à Kinshasa ont fait publier mardi une déclaration dans la quelle, ils se disent consternés par les tristes événements qui se déroulent dans leur territoire et condamnent la violence d'où qu'elle vienne. Par conséquent, Ils invitent toutes les parties à trouver des solutions par la voie du dialogue aux problèmes qui sont à la base de ces nouveaux affrontements, rapporte radiookapi.net
Bas-Congo : de nouveaux affrontements entre la Police et les adeptes de Bundu dia Kongo font 6 morts et 10 blessés graves à Luozi

L'Avenir - 1 mars 2008

MatadiLa tension qui couvait au Bas-Congo vient d'exploser avec de nouveaux affrontements entre des éléments de la Police envoyés à Luozi et les adeptes de la secte politico-religieuse Bundu dia Kongo du député national Ne Mwanda Nsemi et dont le bilan s'élève à 6 morts et 10 blessés graves.
Déclaration par Human Rights Watch à la Commission Parlementaire de la RDC enquêtant sur les événements au Bas Congo, 12 avril 2007

Human Rights Watch - 18 avril 2007

Human Rights Watch (HRW)Le 31 janvier et le 1er février 2007, des partisans du groupe politico-religieux Bundu Dia Kongo ont cherché à protester contre la corruption présumée durant les élections au poste de gouverneur en suspendant la vie normale pendant une journée dite « journée morte ». La constitution congolaise garantit aux citoyens et aux groupes congolais le droit aux manifestations pacifiques et légales. Dans la plupart des lieux, des partisans du BDK ont mené de telles manifestations pacifiques sans difficulté.
Bas-Congo : Ne Muanda Nsemi rejette l'arrêt de la Cour suprême de justice

Radio Okapi - 19 février 2007

La Cour Suprême du Congo-KinshasaLe chef du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo remet en question la procédure utilisée par la Cour pour trancher l'affaire sur l'élection du gouverneur de province du Bas-Congo. Cette Cour a rendu un arrêt le 16 février dernier confirmant le candidat AMP comme gouverneur élu de cette province, rapporte radiookapi.net







Exemples: Kabila | Tshisekedi | Kinshasa | Mazembe


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2019 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.