Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Ouverture de la session parlementaire : Vital Kamerhe lance une sévère mise en garde à Ne Muanda Nsemi

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 15 mars 2008


Le Parlement a ouvert ce samedi sa session ordinaire de mars à Kinshasa. A l'Assemblée nationale la séance a été marquée par le discours programme du président de cette institution devant les députés, les membres du gouvernement et les ambassadeurs et chefs des missions diplomatiques accrédités à Kinshasa. A cette occasion, Vital Kamerhe a lancé un sévère avertissement au député et leader spirituel de Bundu dia Kongo, Ne Muanda Nsemi, concernant ses actions qui troublent la paix, rapporte radiookapi.net

« A notre collègue Ne Muanda Nsemi, député national, j'adresse donc une mise en garde sévère et une vigoureuse interpellation pour qu'il cesse d'encourager toutes ses actions qui troublent la paix et pour qu'il se joigne à toutes les initiatives prises et à prendre en faveur d'un climat de sécurité et d'entente cordiale au sein d'une province qui est la principale voie d'entrée et de sortie de notre pays », a déclaré Vital Kamerhe.
Le président de l'Assemblée a auparavant fustigé le comportement de ce collègue qui, « après avoir voté par référendum la constitution, par le biais d'une radio périphérique et une lettre adressée au secrétaire général des Nations Unies, réclame l'autodétermination du peuple Kongo partout où il se trouve, allant jusqu'à toucher l'intégrité territoriale d'autres Etats souverains. Vital Kamerhe a qualifié cette attitude de grave et même de très grave.
A ce sujet, il a annoncé que l'Assemblée nationale, sur base des éléments qui seront mis à sa disposition par les deux missions parlementaires dépêchées au Bas Congo et par le ministre de l'Intérieur, prendra les mesures de sa compétence.
M. Kamerhe a, au nom de l'Assemblée nationale, invité le gouvernement à prendre toutes les mesures qui s'imposent pour « mettre fin à l'existence de toutes les milices privées qui s'attaquent même aux ministres de la République en fonction ». Enfin, il prévient que si rien n'est fait, le pays risque de rater l'objectif qu'il s'est fixé après les élections, à savoir, la refondation de l'Etat de droit.

Il faut noter qu'il y a eu ouverture de la session parlementaire aussi dans certaines provinces du pays. C'est le cas notamment au Kasaï Occidental, au Kasaï Oriental, au Katanga et en Province Orientale. Tandis que dans les autres provinces, l'ouverture de la session parlementaire est rapportée au lundi 17 mars prochain.





.


Autres articles


  1. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  2. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  3. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  4. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  5. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  6. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  7. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  8. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  9. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  10. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  11. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  12. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  13. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  14. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  15. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  16. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  17. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  18. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  19. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  20. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  21. Ne Mwanda Nsemi : «Les conditions pour des élections crédibles ne sont pas remplies» (4 juin 2015)
  22. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  23. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  24. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  25. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  26. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  27. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  28. Vital Kamerhe exige «un calendrier qui donne toutes les étapes des élections jusqu'à 2016» (21 juin 2014)
  29. Elections : le recensement, « une astuce » pour jouer à la prolongation, estime Vital Kamerhe (31 mai 2014)
  30. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.