Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Newsletter Podcasts Mobile RSS
Vital Kamerhe justifie la nomination par son parti de 2 généraux dans l'Exécutif

Par Radio Okapi | Publié le 12 octobre 2006

Vital Kamerhe Le secrétaire général du Pprd, Vital Kamerhe, a affirmé mercredi à radiookapi.net que le maintien de l'ordre dans la ville de Kinshasa et la sécurité pendant la période électorale sont les raisons qui justifient le choix des 2 généraux à la tête du ministère de l'intérieur et de la ville de Kinshasa, rapporte radiookapi.net

Le secrétaire général du Pprd a par ailleurs souligné que ces 2 officiers ne font plus partie de la chaîne de commandement des Fardc. « En ce moment où la capitale Kinshasa fait la honte de l'Afrique toute entière, un désordre indescriptible, personne n'obéit à personne, certains roulent à gauche et d'autres à droite , a-t-il déclaré, nous avons besoin de quelqu'un qui soit capable de remettre de l'ordre dans ce pays. Il y a aussi un défi sécuritaire à relever. Kinshasa a été menacé à plusieurs reprises. Nous refusons de courir derrière une ombre »

Toujours selon le secrétaire général du Pprd, cette nomination n'est pas une nouveauté pour notre pays. « Dans le passé , a-t-il expliqué, le général Ilunga a été ministre de l'intérieur, le général Amela, gouverneur de Kinshasa, le général Liwanga, gouverneur de la province du Bas-Congo. Le général Liwanga et le général Kalume , a ajouté Vital Kamerhe, ne font plus partie de la chaîne de commandement militaire. Ce sont des officiers sans affectations et qui ne sont plus en fonction au sein de l'armée. Ce faisant, ils peuvent tranquillement remplir d'autres tâches pour le pays. La sécurisation du pays est un besoin constant en cette période électorale tout comme en période post-électorale, même en période de paix. Qui veut aller en guerre, ménage sa monture. On a besoin de la sécurité à tout moment », a conclu le secrétaire général du Pprd.

Quant au porte-parole adjoint de la Monuc, Jean-Tobie Okala, il affirme que la nomination de militaires à la tête de la ville-province de Kinshasa ou dans un ministère du gouvernement n'est pas un problème en soi. Pourvu que les forces de sécurité fassent preuve de retenue et restent impartiales dans l'accomplissement de leur mission de sécurisation du processus électoral. « Le problème n'est pas dans le fait de nommer des généraux ou des colonels », a souligné Jean-Tobie Okala. « Il faut surtout se rappeler de la volonté des congolais qui affirment ne plus vouloir de la violence. D'une part , a-t-il rappelé, la Monuc a travaillé dans l'établissement et la mise en place de ce qu'on appelle des mesures de confiance. D'autre part, il y a la pression de la communauté internationale. Dans sa dernière déclaration, le Conseil de sécurité appelle les institutions de transition et toutes les parties Congolaises à faire en sorte que les forces de sécurité fassent preuve de retenue et restent impartiales dans l'accomplissement de leurs missions de sécurisation du processus électoral et à garantir le droit reconnu à tout candidat de faire campagne , a fini le fonctionnaire de la Monuc.

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. Vital Kamerhe et Samih Jammal condamnés à 20 ans de travaux forcés (20 juin 2020)
  2. Vital Kamerhe : « On n'a pas pu démontrer ici par une pièce irréfutable le détournement de Kamerhe » (11 juin 2020)
  3. Procès 100 jours: la partie civile requiert de Kamerhe et Jammal le paiement de 147 millions USD (11 juin 2020)
  4. Vital Kamerhe : « Je n'étais pas le seul superviseur du programme de 100 jours du Chef de l'Etat » (11 mai 2020)
  5. La requête de mise en liberté provisoire de Kamerhe rejetée en appel (15 avril 2020)
  6. Programme des 100 jours : le conseil de Kamerhe plaide pour sa relaxation provisoire (14 avril 2020)
  7. La demande de liberté provisoire de Vital Kamerhe rejetée (11 avril 2020)
  8. Vital Kamerhe sous mandat d'arrêt provisoire, Lamuka appelle à la prudence (9 avril 2020)
  9. Vital Kamerhe placé sous mandat d'arrêt provisoire (9 avril 2020)
  10. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  11. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  12. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  13. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  14. Félix Tshisekedi satisfait de l'état d'avancement des travaux de la centrale de Zongo (29 décembre 2019)
  15. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  16. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  17. Les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF (15 décembre 2019)
  18. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  19. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  20. A Bukavu, Félix Tshisekedi promet d'apporter une paix définitive, nécessaire pour la stabilité du pays (7 octobre 2019)
  21. La conduite de la riposte à l'épidémie Ebola placée sous la supervision directe de Félix Tshisekedi (20 juillet 2019)
  22. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  23. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  24. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  25. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  26. Felix Thisekedi promet de rétablir la sécurité au Nord-Kivu une fois élu (4 décembre 2018)
  27. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  28. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  29. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  30. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.