Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Révolte de Bundu dia Kongo : Le sang continue à couler dans le Bas-Congo

Article précédant | Suivant
Forum des As - 5 mars 2008

Bilan de derniers affrontements à Luozi : 22 nouveaux morts dans le camp de BDK. Par ailleurs, les adeptes du mouvement politico-religieux ont eu des accrochages avec la Police à Seke Banza. Alors que les « Makesa » (miliciens) de Bundu dia Kongo étaient mis en déroute dans le terri­toire de Luozi le week-end dernier, dans une opéra­tion concertée Police-PIR sanctionnée par 22 morts, de nombreux blessés et l'incendie des cases du quartier général de ce mou­vement politico-religieux, le sang continue de couler au Bas-Congo. Une vive ten­sion règne non seulement à Luozi, mais également dans tous les territoires de la province où se recrutent des fidèles de Ne Muanda Nsemi.
Bilan de derniers affrontements à Luozi : 22 nouveaux morts dans le camp de BDK. Par ailleurs, les adeptes du mouvement politico-religieux ont eu des accrochages avec la Police à Seke Banza.

Alors que les « Makesa » (miliciens) de Bundu dia Kongo étaient mis en déroute dans le terri­toire de Luozi le week-end dernier, dans une opéra­tion concertée Police-PIR sanctionnée par 22 morts, de nombreux blessés et l'incendie des cases du quartier général de ce mou­vement politico-religieux, le sang continue de couler au Bas-Congo. Une vive ten­sion règne non seulement à Luozi, mais également dans tous les territoires de la province où se recrutent des fidèles de Ne Muanda Nsemi.

Ceux-ci ont de plus en plus le sentiment d'être persécutés d'où le risque de l'effet de contagion à Boma, Moanda, Matadi, Songololo, Kimpese, etc. Il y a surtout à craindre la récu­pération de la situation par des casseurs, des voyous, des déserteurs de l'armée et de la police sous le label de Bundu dia Kongo.

Aux dernières nou­velles, de nouveaux in­cidents ont été signalés lundi et hier mardi dans le territoire de Seke-Banza, à 82 kilomètres de Matadi. A en croire plusieurs sources indépendantes, dont la So­ciété Civile du Bas-Congo, les policiers ont dû faire usage de leurs armes pour faire face à la résistance des adeptes de Bundu dia Kongo, d'ordinaire armés de bâtons, haches, machet­tes, bouteilles de pétrole ou d'essence, flèches, lance ­pierres.

Aucun bilan en perte matérielle ou humaine n'a été établi. Mais l'on fait état de la mise à feu d'une moto de la police et du pillage des maisons des agents de l'Etat par des adeptes de Bundu dia Kongo, à commencer par celle du commandant de la police de Seke-Banza.

Compte tenu de ce nou­veau feuilleton de violence, les résidents de Seke-Ban­za ont passé toute la journée d'hier terrés dans leurs maisons ou cachés dans la brousse. Jusque tard dans la soirée, la confusion ré­gnait dans cette cité.

Wamba dia Wamba pour un dialogue immédiat

Des notables « Ma­nianga », originaires du territoire de Luozi, réunis lundi autour du professeur Ernest Wamba dia Wamba, ont rendu publique une déclara­tion. Dans celle-ci, ils s'indi­gnent des actes de violence enregistrés le week-end passé à Luozi, ayant comme auteurs à la fois les poli­ciers et les adeptes de Bun­du dia Kongo. A leurs yeux, la crise actuelle entre l'Etat et le mouvement politico-religieux cher à Ne Muanda Nsemi devrait trouver son dénouement dans un dialo­gue à organiser sans délai.

« On doit stopper cette utilisation dispropor­tionnée de la violence. Il faut déjà entamer des con­certations de tous les côtés. On doit demander à tous les camps de se ressaisir », lit-­on. Le message relève aus­si la misère comme cause du ras-le-bol des autochto­nes: « Le fait aussi qu'il y ait moins d'emplois qui se créent parce que beaucoup de ces gens qui ne sont pas employés et qui souffrent de la misère peuvent être tentés facilement aux idées culturelles plus ou moins radicales. Il faut à tout prix qu'il y ait une bonne gou­vernance. C'est-à-dire une concertation avec les gens par le dialogue, pour résou­dre ce problème, et non pas des arrachements et l'utili­sation de la violence ».

Kalume pour le retour de l'ordre et de la sécurité

Le ministre de l'intérieur, Denis Kalume, a conféré lundi avec les diplomates et les représentants des orga­nismes internationaux ac­crédités à Kinshasa. Il leur a fait rapport des événements survenus à Luozi jeudi, ven­dredi et samedi derniers, en insistant sur le caractère transparent des actions de la police. Il a indiqué que le gouvernement était occupé à rétablir l'ordre par la sé­curisation des personnes et de leurs biens.

En réaction à l'inter­vention du ministre, l'am­bassadeur de Belgique, tout en approuvant l'option du rétablissement de l'autorité de l'Etat, a préconisé le dia­logue entre parties en conflit pour vider les causes de la crise.

Certains Kongo s'opposent à la table ronde souhaitée par le BDK

La tenue d'une table ronde dans le bas-Congo, à l'instar de la conférence sur le développement et la paix de deux Kivu proposée par le chef spirituel de Bundu Dia Kongo (BDK) divise les originaires de la province. Dans la vague de ceux qui s'y opposent, figure l'ancien conseillé du président de l'assemblée provinciale du Bas-­Congo, M. Mpika Massamba.

Selon Mpika Massamoa, l'idée d'une conférence de paix ne tient pas debout dès lors qu'il n'y a eu ni guerre ni insurrection populaire dans le Bas-Congo.

Pour cet homme politique, « il s'agit des frustrations et injustices dont le peuple Kongo est victime ». Il constate qu'à ce jour, ceux qui frustrent et jouent à l'injustice sont bien connus. Le gouvernement central doit nous dire si le Bas-­Congo est sous occupation ou fait partie intégrante du pays.

En lieu et place d'une conférence de paix, Mpika Massamba propose plutôt une conférence provinciale regroupant les forces vives acteurs politiques et société civile de la province. Ce cadre, soutient-il, permettra aux Ne Kongo de se dire certaines vérités en face.

Considérant que sa proposition est une vraie démarche pour sortir le Bas-congo de la crise, Mpika Massamba insiste sur le fait qu'une conférence sur la paix sera difficile d'autant que les vrais acteurs n'existent pas. Faisant ainsi allusion à une « guerre imaginaire ».

Mpika Massamba considère que le BDK ne représente pas le peuple Kongo. Cependant, reconnaît-il, ce mouvement politico-religieux « dit tout haut ce que le peuple Kongo dit tout bas ». « Le BDK n'est pas chrétien, mais le peuple Kongo l'est », a-t-il ajouté pour étayer ses arguments.

C'est ici qu'il demande aux gouvernants de faire en sorte que les originaires du Bas-Congo participent à la gestion de la province à travers différentes entreprises étatiques se trouvant sur le sol Kongo.

Cernant de plus près la situation dans le Bas-­Congo, Mpika Massamba pense qu'il ne s'agit pas du tribalisme, mais de tribalité qui n'est pas un comportement. La tribalité est un  sentiment passage. Il a fait savoir qu'au Bas­-Congo « nous n'avons pas besoin d'un référendum nous voulons l'autonomie et avoir les mêmes droits et considérations comme les autres peuples des province de la RDC.

(Ern.)

Rachidi Mabandu/Forum des As


Autres articles


  1. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  2. Ne Mwanda Nsemi : «Les conditions pour des élections crédibles ne sont pas remplies» (4 juin 2015)
  3. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  4. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  5. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  6. Les enseignants du secteur public en grève dans la province du Bas-Congo (10 janvier 2012)
  7. Joseph Kabila affirme être « le seul président jusqu'à l'élection du 28 novembre » (26 novembre 2011)
  8. 19.497 candidats vont se disputer les 500 sièges à l'Assemblée nationale (26 septembre 2011)
  9. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)
  10. Présidentielle 2011: Vital Kamerhe lance une plate-forme pour soutenir sa candidature (22 juin 2011)
  11. Joseph Kabila visite les nouveaux engins de génie civil de l'Office des routes et de l'OVD (31 mars 2011)
  12. Congrès de l'UDPS: Tshisekedi appelle à l'unité de son parti et de l'opposition pour la conquête du pouvoir (11 décembre 2010)
  13. Joseph Kabila: « Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes oeuvres » (9 décembre 2010)
  14. Le taux moyen de prévalence du VIH/Sida à 3,24% en RDC (1 décembre 2010)
  15. Procès Chebeya: John Numbi identifié comme témoin, prochaine audience le 3 décembre prochain (12 novembre 2010)
  16. L'Union sacrée pour l'alternance enregistre des adhérents (8 novembre 2010)
  17. Bas-Congo: le port flottant à Banana coûtera 133 millions de dollars (11 octobre 2010)
  18. Affaire Chebeya: John Numbi entendu par la justice militaire (19 août 2010)
  19. Bas-Congo: La CEI poursuit la révision du fichier électoral dans certains centres (17 août 2010)
  20. Kinshasa: arrêt de travail à l'Onatra (16 août 2010)
  21. La rentrée scolaire 2010-2011 fixée au 06 septembre 2010 sur toute l'étendue de la RDC (9 août 2010)
  22. Le ministère de l'Economie et les importateurs en guerre (9 août 2010)
  23. Le corps de Floribert Chebeya retrouvé sans vie à Mitendi (2 juin 2010)
  24. Le gouvernement confirme la tenue des élections en 2011 (27 avril 2010)
  25. Les vérités de Mbatshi Batshia sur la gestion du Bas-Congo (23 mars 2010)
  26. Un budget de 2 millions de dollars alloué aux festivités du cinquantenaire de l'indépendance (18 mars 2010)
  27. La HAM suspend le journal télévisé en Lingala facile (18 mars 2010)
  28. Pont Kinshasa-Brazzaville : les experts à pied d'œuvre à Brazzaville (14 février 2010)
  29. Mbatshi Batshia écoeuré de l'acquittement des huit Ukrainiens accusés d'avoir jeté 5 jeunes congolais dans le fleuve (2 février 2010)
  30. Nouveaux engagements des armées congolaise, rwandaise et burundaise pour renforcer la sécurité dans les Grands Lacs (21 janvier 2010)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.