Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
CEEAC : le 14e sommet abordera notamment la paix et l'intégration

Article précédant | Suivant
Xinhua - 23 octobre 2009
Sommet de la CEEAC à Kinshasa

Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernements assisteront, samedi à Kinshasa, à la 14ème session ordinaire de la Conférence des chefs d'Etats et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC).

Les chefs d'Etat et de gouvernement se pencheront particulièrement sur des questions d'importance capitale pour l' Afrique centrale, à savoir la paix et la sécurité, la libre circulation des biens et des personnes, l'intégration régionale, le développement des grandes infrastructures routières, énergétiques, et les nouvelles technologies de l'information.

L'environnement et l'eau figureront également au centre des débats, avec notamment la question de la protection des forêts du Bassin du Congo, dont la majorité des pays de la CEEAC font partie.

Sur ce volet précis, les dirigeants de la CEEAC vont procéder au lancement du Programme d'appui pour la conservation des écosystèmes de Bassin du Congo (PACEBCO), cofinancé par la Banque africaine de développement (BAD), à hauteur de 23 milliards de Franc CFA, et par la CEEAC, de 3,5 milliards de Franc CFA.

Ils devraient adopter une position commune sur le question du changement climatique, en prévision de la Conférence mondiale sur le climat qui aura lieu au mois de décembre 2009 à Copenhague, au Danemark.

Concernant la sécurité, les dirigeants de la CEEAC devraient relancer leur projet de création d'une force multinationale de l' Afrique central (FOMAC).

A l'instar d'autres organisations sous-régionales telles que la SADC, la CEEAC envisage de disposer d'une force dissuasive et d' intervention rapide pour garantir la paix et la sécurité des personnes et de leurs biens au sein de cet espace.

Les dirigeants de la CEEAC vont également réfléchir sur les voies et moyens visant à promouvoir l'intégration régionale et à favoriser la libre circulation des biens et des personnes.

L'Afrique centrale est à ce jour la seule sous-région du continent qui accuse encore un retard en matière d'intégration régionale et de la libre circulation de biens et des personnes.

Les divers obstacles tels que les multiples contrôles et tracasseries dans les frontières des différents pays membres, des multiples taxes (parfois imaginaires) imposée aux commerçants, opérateurs économiques et autres voyageurs, rendent la libre circulation des bien et de personnes impossible et empêche en même temps le développement de commerce régionale.

A Kinshasa, les dirigeants de la CEEAC vont tenter de lever ces obstacles en prenant des décisions pour permettre à la CEEAC de devernir véritablement une zone prioritaire de développement, comme la CEDEAO, l'Union du Maghreb Arabe, la SADC.

Ils examineront aussi les effets de la crise financière internationale sur les économies des pays de la CEEAC.

La crise financière "a rendu hypothétique la réalisation des programmes prioritaires des trois axes stratégiques définis par la 13ème conférence des chefs d'Etat et de gouvernement à l'horizon 2015, à savoir la paix, la sécurité et la stabilité, les grandes infrastructures, notamment le transport, l'énergie, l'eau et l'environnement", a expliqué le ministre congolais de la Coopération internationale et régionale, Raymond Tshibanda.

Selon une source proche du ministère congolais des Affaires étrangères, le président angolais José Eduardo Santos ne fera pas le déplacement de Kinshasa pour assister au sommet, en raison de son programme très chargé.

Pour beaucoup d'observateurs, l'absence annoncée du président angolais au sommet de Kinshasa se justifie par le malaise actuel entre Kinshasa et Luanda, consécutif aux expulsions des ressortissants congolais de l'Angola, suivies de celles des ressortissants angolais de la République démocratique du Congo. Ces expulsions accompagnées parfois des actes de violences de part et d'autre ont quelque peu refroidi les relations entre l'Angola et la RDC.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.