Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Déclarations, pressions, en attendant la décision de la Cour Suprême de Justice

Article précédant | Suivant
Monuc - 25 novembre 2006 12:00

Violence a la Cour Supreme du Congo Kinshasa

En attendant l’avis de la Cour Suprême de Justice, sur le recours en contestation de Jean-Pierre Bemba des resultats provisoires du second tour de la présidentielle, des déclarations, des prises de positions, des appels au calme, voire des pressions ont été faits soit par Kabila pour remercier le peuple, soit par le camp de Bemba pour rejetter les résultats, ou par la communauté internationale pour appeller à la sérénité et contribuer à une normalisation de la situation politique en RD Congo.

De l’annonce des résultats provisoires …au dépôt du recours en contestation de Jean-Pierre Bemba
Le mercredi 15 novembre 2006, la CEI a annoncé les résultats provisoires de l’élection présidentielle. Selon les compilations de la Commission Electorale Indépendante, Joseph Kabila obtient 9 436 779 voix (58,05%) contre 6 819 822 voix (41,95%) pour Jean-Pierre Bemba, avec un taux de participation nationale de 65,36%.

Dans la même soirée, le Président Joseph Kabila, dans une allocution radio télévisée sur les antennes de la Radio télévision nationale congolaise(RTNC),
exhorte la population au calme, et n’oublie d’exprimer sa profonde gratitude à la majorité des congolais qui ont porté leur choix sur sa modeste personne.

Déjà, le mardi 14 novembre, veille de l’annonce des résultats provisoires du second tour de la présidentielle, le conseil politique et la coordination de l’Union pour la Nation (UN) avaient dans une déclaration (signée par aucun membre du Mouvement pour la Libération du Congo(MLC) annoncé «que la manière dont la Commission Electorale Indépendante distille la publication des résultats partiels du second tour de l’élection présidentielle vise à accréditer, à tort, … que Joseph Kabila serait en train de remporter le second tour de l’élection présidentielle au détriment de Jean-Pierre Bemba Gombo » et déclarent que « sur 11 954 758 suffrages exprimés, Bemba se place en tête avec 52,5% des voix ».

Au dépôt du recours en contestation de Jean-Pierre Bemba
Le 16 novembre 2006, dans une déclaration lue sur l’une de ses chaînes de télévision, Jean-Pierre Bemba conteste les résultats annoncés par la CEI car loin de refléter la vérité des urnes » et « prends l’engagement d’user de toutes les voies légales pour faire respecter la volonté du peuple ».

Deux jours plus tard, en son nom, c'est le rapporteur de l’UN, Delly Sessanga, qui dépose le recours en contestation des résultats provisoires du scrutin devant la Cour suprême de justice qui a 7 jours pour donner son avis.

La décision attendue de la cour suprême de justice (CSJ)
Depuis samedi 18 novembre donc, le peuple congolais attend dans une atmosphère calme mais tendue que la CSJ se prononce sur le recours.
En attendant le verdict de la Cour suprême de justice, il est bon de savoir qu’il n’a pas encore été observé en Afrique, que l’organe en charge du contentieux électoral renverse les résultats d’une élection présidentielle annoncés par la structure qui a organisé et proclamé lesdits résultats, a affirmé le professeur de sciences politiques à l’Université Laval, Tessy Bakari sur les ondes de Radio Okapi. Il admet tout de même que la contradiction a été observée dans le cadre des législatives ou municipales.

Les observations et pressions de la communauté internationale
Pour sa part, la communauté internationale, ainsi que les observateurs internationaux ont pris acte de l’annonce des résultats faite par la CEI et exhorté les deux anciens belligérants à contester les résultas et à régler leurs différends pas les voies légales.
La Mission d’Observation de l’Union Européenne est même allée plus loin en analysant la contestation de l’UN sur l’usage des votes par dérogation,en concluant que « si, cas absurde, l’utilisation frauduleuse des registres avait été en faveur du même candidat dans tous les bureaux de vote du pays,cette incidence ne dépasserait pas 650 000 voix en faveur de l’un ou de l’autre candidat ». En d’autres termes, cela n’influera en aucune matière sur le résultat final en faveur de Bemba, puisque l’écart des voix entre ce dernier et Kabila est de 2 616 957 voix.

Par ailleurs, la pression internationale pour une normalisation de la situation politique en RDC est même renforcée par le Haut Représentant de l'UE pour la Politique étrangère et de sécurité commune, Javier Solana, Louis Michel, Paul Wolfowitz et Jean-Marie Guéhenno qui ont déclaré être à Bruxelles « afin de discuter des engagements futurs multilatéraux, politiques, économiques et de sécurité en RDC », en marge d'une réunion qui a eu lieu dans la capitale belge sur le soutien de la communauté internationale à ce pays- continent.

Par ailleurs, il n’est pas exclu que sur pression de la communauté internationale, une part des postes ministériels du nouveau gouvernement soit réservée à l'opposition, dans un esprit de réconciliation.

L’opposition a également réalisé des scores honorables aux législatives, permettant une bonne représentativité à l’Assemblée Nationale et d’influencer valablement le vote des lois; elle aura aussi certainement des postes de Gouverneurs et de Sénateurs.

Ainsi, les perdants d’aujourd’hui ont encore toutes leurs chances pour prouver leur capacité de leaders et briguer la magistrature suprême dans cinq ans.

Pari gagné
De toute évidence, toutes les conditions semblent réunies pour la relance socio-économique d’un des plus grands pays d’Afrique. Permettant, de ce fait, à l’ONU et à la communauté internationale de se frotter les mains pour avoir pacifié ce pays déchiré par cinq années de guerre et y avoir organisé des élections qui ont coûté près de 500 millions de dollars, nécessité pour le second tour de la présidentielle près de 85 sorties d’avion pour transporter, de Johannesburg à Kinshasa, 1 200 tonnes métriques de kits électoraux, 1 260 tonnes métriques de bulletins de vote et 600 autres sorties d’avions combinés de MI-8, MI-26 et de C130 pour acheminer ces matériels vers les 210 centres de formation répartis dans les 11 provinces. Et pour atteindre les 50 055 bureaux de vote, il a fallu 10 jours de mobilisation de tous les moyens de transport : par air, terre, voies fluviales et à pied.

Cette pression d’appel au calme aura-t-elle raison des fauteurs de trouble? Difficile d’y répondre. Néanmoins les congolais n’ont déjà répondu que très timidement à des appels à manifester. Aussi, contrairement à d’autres pays, Haïti et l’Angola pour ne citer qu'eux, la RD Congo a pu organiser le second tour de sa présidentielle dans la paix. De plus, le candidat provisoirement déclaré perdant utilise les voies légales pour contester les résultats. Tout laisse donc croire que la situation ne va pas violemment dégénérer dans la rue.

Tout ceci est une preuve de la vivacité et de la maturité de la jeune démocratie congolaise.

La volonté du peuple congolais
Il est cependant clair que le peuple congolais, dans son écrasante majorité a montré à quatre reprises qu’il aspire à la paix et à un mieux être en s’enregistrant en 5 mois, en participant au referendum des 18 et 19 décembre 2005, en votant le 30 juillet pour le premier tour et le 29 octobre 2006 pour le second tour de la présidentielle. Mieux, en participant à ce second tour, le peuple congolais a démontré l’état de bonne santé de la démocratie en RDC et son grand désir de choisir lui-même ses propres dirigeants.


Autres articles


  1. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  2. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  3. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  4. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  5. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  6. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  7. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  8. Les Etats-Unis insistent sur la nécessité d'organiser la présidentielle en 2016 (5 juin 2014)
  9. La Ceni publie le calendrier des élections urbaines, municipales et locales (26 mai 2014)
  10. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  11. Le gouvernement suspend les activités de l'assemblée provinciale de l'Equateur (23 avril 2014)
  12. Diomi Ndongala condamné à 10 ans de prison (27 mars 2014)
  13. 28 ans de prison requis contre Diomi Ndongala (20 mars 2014)
  14. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  15. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  16. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  17. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  18. Déclaration du patrimoine individuel et familial des membres du gouvernement (24 mai 2012)
  19. Mise sur pied des Commissions pour vérifier les dossiers des députés élus (20 février 2012)
  20. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  21. Tshisekedi demande à l'armée et la police d'arrêter Kabila (18 décembre 2011)
  22. L'UDPS rejette la réélection de Joseph Kabila (17 décembre 2011)
  23. La Cour suprême de justice proclame Joseph Kabila président de la République (16 décembre 2011)
  24. La Cour suprême examine la requête de Vital Kamerhe (15 décembre 2011)
  25. Résultats de l'élection présidentielle: Monsengwo jette de l'huile sur le feu (13 décembre 2011)
  26. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  27. Elections 2011: la dernière ligne droite (21 novembre 2011)
  28. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  29. Kabila, Tshisekedi, Kamerhe, Kengo dans le peloton de tête (17 novembre 2011)
  30. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.