Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le nouveau chef d'état-major général des FARDC a pris ses fonctions

Le Potentiel - 28 novembre 2008
Didier Etumba - FARDC

La défense de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la RDC sont les principales missions auxquelles s’engage à se consacrer le nouveau chef d’état-major général, Didier Etumba Longila.

Le nouveau chef d’état-major les FARDC, le lieutenant général Didier Etumba Longila, a pris officiellement ses fonctions hier jeudi à Kinshasa en jurant solennellement de « défendre l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de la RDC contre toutes les forces d’invasion ou d’agression ». En y consacrant toutes ses « forces » et tout son « savoir-faire ». Nommé par ordonnance présidentielle n° 08/69 du 17 novembre 2008 à la fonction de chef d’état-major général des FARDC, Didier Etumba a prêté - au QG de l’Etat-major général au Mont Ngaliema - le serment prévu par l’article 49 de la loi portant organisation générale de la défense et des FARDC.

Aux termes de cette disposition légale, il s’est engagé « devant le président de la République et devant la nation » à « respecter scrupuleusement l’esprit et la lettre de la Constitution de la RDC et des lois de la République, d’accomplir avec loyauté et honneur toutes les missions » qui lui sont confiées.

Le président de la République et commandant suprême des FARDC lui a donné immédiatement « acte » de son serment, en présence du Premier ministre Adolphe Muzito et du ministre de la Défense et des Anciens combattants, Charles Mwando Nsimba.

La « nation » était représentée à la cérémonie par les présidents Vital Kamerhe de l’Assemblée nationale et Léon Kengo du Sénat. L’ensemble des officiers généraux et supérieurs présents dans la capitale ainsi que les ambassadeurs des pays accrédités en RDC et les chefs de missions étrangères étaient parmi les invités.

Toutefois, aucune explication officielle n’a été fournie à la presse pour justifier l’absence, à cette cérémonie de « reconnaissance de grade et de passation de commandement », du chef d’état-major général sortant, le lieutenant général Dieudonné Kayembe. Le président de la République n’ayant pas reçu l’étendard de ses mains avant de le remettre au lieutenant général Didier Etumba.

Défis majeurs

Le lieutenant général Didier Etumba a pris jeudi à Kinshasa le commandement des FARDC alors qu’elles sont confrontées à des défis majeurs à relever. Le premier étant celui de la pacification de l’Est du pays où les populations civiles sont quotidiennement victimes d’exactions multiples.

Dans le Nord et le Sud-Kivu, où sont enregistrés près de deux millions de déplacés de guerre, l’armée régulière est aux prises avec des groupes armés locaux et étrangers, notamment le CNDP du général dissident Laurent Nkunda et les rebelles hutu rwandais. La situation ne se présente pas mieux dans le district de l’Ituri, des milices locales et des rebelles ougandais continuant à y semer la mort et la désolation.

Le deuxième défi est celui de l’édification des FARDC. Ici, l’état-major général est appelé à avoir une vision à court, moyen et long termes permettant la mise sur pied des forces capables à la fois de procéder à la relève de la Monuc d’ici à fin 2009 et de développer en priorité des forces de couverture et des forces d’intervention rapide. « Il faut de la méthodologie », recommandent des experts militaires.

Parmi les défis, figurent par ailleurs l’utilisation efficiente de la quinzaine de brigades brassées, leur déploiement et, surtout, la logistique ad hoc et l’actuelle chaîne de commandement qui n’est pas à l’abri des critiques de la classe politique et des populations des zones actuellement en guerre.


Autres articles


  1. La conduite de la riposte à l'épidémie Ebola placée sous la supervision directe de Félix Tshisekedi (20 juillet 2019)
  2. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  3. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  4. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  5. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  6. Felix Thisekedi promet de rétablir la sécurité au Nord-Kivu une fois élu (4 décembre 2018)
  7. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  8. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  9. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  10. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  11. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  12. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  13. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  14. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  15. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  16. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  17. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  18. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  19. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  20. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  21. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  22. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  23. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  24. Nouveau massacre à Djugu : 30 morts (2 mars 2018)
  25. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  26. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  27. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  28. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  29. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  30. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2019 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.