Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Vital Kamerhe entre le marteau et l'enclume

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 11 février 2009
Vital Kamerhe

Quelle réponse va-t-il réserver à la pétition tendant à obtenir la convocation, toutes affaires cessantes, d’une session extraordinaire de l’Assemblée Nationale, sur la délicate question de la présence des troupes rwandaises à l’Est de la RD. Congo ? Quelle attitude va-t-il avoir vis-à-vis de sa propre famille politique, l’Alliance de la Majorité Présidentielle, qui lui reproche de manque de loyauté ?
L’homme est désormais sous deux feux. Il est exposé à tous les coups croisés.
262 Députés Nationaux auraient déjà apposé leur signature au bas de la pétition qui circulait au Palais du Peuple en vue de la convocation d’une session extraordinaire de l’Assemblée Nationale.
Depuis hier, en effet, la liste et le courrier sont prêts. Les pétitionnaires n’attendent que le retour de Vital Kamerhe à Kinshasa, pour les lui transmettre, en mains propres. Leur souci, dans cette démarche, serait d’obtenir un minimum d’explications sur les raisons qui ont fondé le gouvernement de la République à autoriser l’entrée des troupes rwandaises à l’Est du territoire national.
Ces Députés veulent, au fait, se saisir de l’occasion que devrait leur offrir Vital Kamerhe, pour fustiger, en réalité, le déficit de communication qui régnerait entre les institutions même lorsqu’il s’agit de prendre des décisions qui engagent le pays, pour plusieurs générations.
En soi, l’esprit de ces pétitionnaires est fortifié par les dispositions de l’article 56 du Règlement Intérieur de la chambre basse. La majorité de 250 plus 1 signatures étant dépassées, Vital Kamerhe aurait du mal à contrarier cette requête. D’autant qu’il serait en porte à faux contre cette majorité presque absolue des Députés. Va-t-il, par contre, y accéder, pour mettre sur la place publique ce que Joseph Kabila, le Chef de l’Etat a appelé, lors de sa conférence de presse du samedi 31 janvier dernier, « accord militaire, accord secret » ? Ou bien, il trouvera d’autres motivations, pour renvoyer les pétitionnaires à la session ordinaire dont la rentrée est normalement fixée au 15 mars prochain ? Des questions affluent sur le choix que ferait le Président de l’Assemblée Nationale. De son actuel séjour aux Etats-Unis d’Amérique, loin de l’Afrique et du Congo, l’homme happe le vent. Il sait pertinemment bien ce qu’il attend, à son retour au pays. Peu avant qu’il ne quitte Kinshasa, il y a environ une semaine, une forte rumeur le donnait pour démissionnaire. Il semble qu’il aurait même subi des pressions, en ce sens. Et qu’un certain nombre de caciques du régime Kabila verraient, dans ses prestations, une teinture d’un homme manifestement prêt à voler de ses propres ailes, sur l’agora politique. Des attitudes qui ne trompent pas, souligne-t-on, lorsqu’on juge certaines de ses déclarations tonitruantes dans Jeune Afrique et sur Radio Okapi, en des temps relativement séparés. Ses visées, si légitimes soient-elles, seraient passées au prisme des intérêts du groupe sans toutefois chercher à l’immoler, tout de suite.
Pris dans cet étau, la convocation de cette session extraordinaire serait perçue, au groupe, comme un acte de haute trahison ; comme une désinvolture envers la famille politique. Entre les deux positions diamétralement opposées, Kamerhe dispose de peu de marge de manœuvre.
D’aucuns pensent qu’il ne perdrait rien, s’il prorogeait son voyage à l’étranger. Ainsi, l’objet de la pétition devrait-il figurer, en priorité, à l’ordre du jour de la prochaine session ordinaire, à la mi-mars.


Autres articles


  1. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  2. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  3. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  4. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  5. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  6. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  7. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  8. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  9. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  10. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  11. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  12. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  13. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  14. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  15. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  16. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  17. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  18. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  19. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  20. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  21. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  22. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  23. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  24. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  25. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  26. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  27. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  28. Vital Kamerhe exige «un calendrier qui donne toutes les étapes des élections jusqu'à 2016» (21 juin 2014)
  29. Elections : le recensement, « une astuce » pour jouer à la prolongation, estime Vital Kamerhe (31 mai 2014)
  30. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.