Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature

Radio Okapi - 12 novembre 2018 19:00
Jean Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS lors d'une conférence de presse à Kinshasa, le 08/02/2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo
Jean Marc Kabund, secrétaire général de l'UDPS lors d'une conférence de presse à Kinshasa, le 08/02/2018. Radio Okapi/Ph. John Bompengo | Agrandir
L'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) donne 48 heures à Félix Tshisekedi, son président et signataire du communiqué des sept leaders de l’opposition désignant Martin Fayulu comme candidat commun à la présidentielle, pour retirer sa signature de ce document.

Le secrétaire général de ce parti, Jean-Marc Kabund a annoncé cette décision aux adhérents de ce parti ce lundi 12 novembre à l’issue d’une réunion des responsables de l’UDPS, tenue à Kinshasa, en l’absence de Felix Tshisekedi qui séjourne encore en Europe.

« Nous demandons au président de notre parti de retirer endéans 48 heures, sa signature dans le communiqué final signé à Genève. Nous lui demandons de vite rentrer au pays pour la campagne électorale. L'UDPS s’oppose au boycott des élections, à la transition avec Joseph Kabila. Nous irons aux élections avec ou sans machine à voter. La désignation de Fayulu est un complot contre la République et une volonté manifeste de déstabiliser l’UDPS », a déclaré Jean-Marc Kabund.

Selon lui, la désignation de Martin Fayulu est la preuve d’une mauvaise foi qui anime les acteurs politiques qui ont participé à cette réunion, estimant que Martin Fayulu n’a pas de base électorale.

« Nous n’avons pas bâti ce parti pour nous désengager et donner la chance à quelqu’un qui n’a même pas un parti, quelqu’un qui, au regard de récents sondages n’a fait que 4 ou 5%. Nous pensons que c’était une bonne manière de comploter contre la République. L'UDPS rejette avec force cette supercherie. Je crois que le président va le faire. Le président a agi en tant que politique. Le président pourra se conformer à la volonté du parti. Nos amis ont démontré leur mauvaise foi. Nous ne pouvons pas marcher avec les gens qui sont contre l’intérêt du peuple. Le président Félix Tshisekedi a intérêt à se soumettre à la volonté de la base », a encore affirmé le secrétaire général de l’UDPS.

Matin Fayulu a été présenté dimanche 11 novembre, à l’issue de trois jours de travaux comme candidat commun de l’opposition pour l’élection présidentielle de décembre. Sept leaders ont pris part aux discussions ayant abouti à sa désignation : Adolphe Muzito, Jean-Pierre Bemba, Felix Tshisekedi, Freddy Matungulu, Vital Kamerhe, Moïse Katumbi et lui-même Martin Fayulu.


Autres articles


  1. Vital Kamerhe et Samih Jammal condamnés à 20 ans de travaux forcés (20 juin 2020)
  2. Vital Kamerhe : « On n'a pas pu démontrer ici par une pièce irréfutable le détournement de Kamerhe » (11 juin 2020)
  3. Procès 100 jours: la partie civile requiert de Kamerhe et Jammal le paiement de 147 millions USD (11 juin 2020)
  4. Vital Kamerhe : « Je n'étais pas le seul superviseur du programme de 100 jours du Chef de l'Etat » (11 mai 2020)
  5. COVID-19 : 332 cas confirmés, 25 décès, et 27 personnes guéries (20 avril 2020)
  6. La requête de mise en liberté provisoire de Kamerhe rejetée en appel (15 avril 2020)
  7. Programme des 100 jours : le conseil de Kamerhe plaide pour sa relaxation provisoire (14 avril 2020)
  8. La demande de liberté provisoire de Vital Kamerhe rejetée (11 avril 2020)
  9. Vital Kamerhe sous mandat d'arrêt provisoire, Lamuka appelle à la prudence (9 avril 2020)
  10. Vital Kamerhe placé sous mandat d'arrêt provisoire (9 avril 2020)
  11. Le Cardinal Ambongo a « l'impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion » du Coronavirus (28 mars 2020)
  12. Martin Fayulu : « On a l'impression que le projet de la balkanisation s'est accéléré » (13 janvier 2020)
  13. Félix Tshisekedi satisfait de l'état d'avancement des travaux de la centrale de Zongo (29 décembre 2019)
  14. Moise Katumbi crée son parti politique, « Ensemble pour la République » (19 décembre 2019)
  15. Plus de 30 morts après la pluie à Kinshasa (26 novembre 2019)
  16. Au cours d'un meeting à Kisangani, Jean-Pierre Bemba appelle à l'unité pour relever le défi du développement (12 octobre 2019)
  17. A Bukavu, Félix Tshisekedi promet d'apporter une paix définitive, nécessaire pour la stabilité du pays (7 octobre 2019)
  18. Martin Fayulu : « Le gouvernement Ilunkamba est un affront au peuple congolais » (27 août 2019)
  19. La coalition Lamuka « préoccupée » par la détérioration de la situation du peuple congolais (30 juillet 2019)
  20. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  21. La conduite de la riposte à l'épidémie Ebola placée sous la supervision directe de Félix Tshisekedi (20 juillet 2019)
  22. Etienne Tshisekedi : les acteurs politiques saluent « l'icône de la liberté et de la justice » (31 mai 2019)
  23. La dépouille d'Etienne Tshisekedi est arrivée à Kinshasa (30 mai 2019)
  24. Le corps d'Etienne Tshisekedi sera rapatrié le 30 mai et exposé au Stade des Martyrs (21 mai 2019)
  25. Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi après trois ans d'exil (20 mai 2019)
  26. Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre (20 mai 2019)
  27. Félix Tshisekedi ordonne la suspension de l'installation des sénateurs et le report de l'élection des gouverneurs (18 mars 2019)
  28. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  29. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  30. Martin Fayulu a déposé son recours à la Cour constitutionnelle (12 janvier 2019)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.