Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Un moratoire accordé aux personnes concernées par la double nationalité.

Article précédant | Suivant
ACP - 13 février 2007 23:12

Vital Kamerhe - Assemblée nationale du Congo La plénière de l'Assemblée Nationale, réunie lundi sous la présidence de Vital Kamerhe, son président, a décidé d'accorder un moratoire de trois mois à toutes les personnes concernées par la double nationalité, pour leur permettre de se déterminer la question, qui avait soulevé beaucoup de passion chez les politiques congolais, a été débattue à la suite d'une motion du député José Makila (MlC), qui avait, lors d'une précédente plénière, demandé la mise en place d'une commission d'enquête tant à ('Assemblée Nationale que dans d'autres institutions de la République, afin d'invalider ou de révoquer tous contrevenants à la loi. la plénière a, néanmoins, accepté le principe de mettre sur pied une commission d'enquête, mais qui n'aura effet qu'après le moratoire. A ce sujet, une commission spéciale, qui devra comprendre les représentants de tous les groupes parlementaires sera instituée pour proposer le texte d'amendement de la disposition relative à la double nationalité de la loi sur la nationalité votée en novembre 2004. les députés ont, en outre, renvoyé à la prochaine plénière le débat sur la situation malheureuse survenue au Bas-Congo, en attendant le retour d'une équipe des députés « Ne Kongo », dépêchée sur place. Le président de l'Assemblée Nationale qui s'était auparavant excusé auprès des députés pour les reports successifs de la plénière, a souligné les efforts entrepris tant par le bureau que par le Chef de l'Etat pour une solution appropriée à la question qui a également suscité tant de passions. Dans ce contexte, le député Ne Kongo, Kiakwama Kia Kiziki, a, dans une motion, exigé, non seulement la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire, mais la démission du ministre de l'Intérieur et des autorités provinciale impliquées dans cette affaire le président de l'Assemblée Nationale a fait part aux députés de la question d'actualité qui sera posée aux ministres de l'Intérieur et de la Défense nationale lors de la prochaine plénière en réponse à toutes les motions sur l'insécurité dans le pays. Auparavant, les députés avaient adopté les procès verbaux des séances précédentes moyennant amendements et accordé un délai supplémentaire de trois jours pour la constitution des groupes parlementaires dont dix (10) seulement, représentant un peu plus de trois cents députés, sont constitués.

Echange des vues sur des grandes questions de l'heure à l'Assemblée Nationale

Une dizaine de chefs de missions diplomatiques et organisations internationales accrédités à Kinshasa, a échangé des vues lundi avec les membres du bureau de l'Assemblée Nationale, conduits par leur président, Vital Kamerhe, sur des questions de l'heure en République Démocratique du Congo. Les diplomates répondaient à une invitation du président de l'Assemblée Nationale qui entendait ainsi dans le cadre de la diplomatie parlementaire faire part de la position de la Chambre basse du Parlement congolais sur des questions liées à la double nationalité détenue par certains citoyens congolais, la situation dans la province du Bas-Congo ainsi que l'organisation prochaine à Kinshasa d'une réunion des Parlements des pays des Grands Lacs. S'exprimant à la presse, à l'issue de la rencontre qui a duré plus d'une heure, M. William Lacy Swing, chef de la MONUC, a dit la satisfaction de ses collègues pour l'initiative prise par le bureau de l'Assemblée Nationale pour cet échange de vues. Il a émis le v?u de voir ('Assemblée Nationale continuer à bien gérer toutes ces questions. Les ambassadeurs d'Afrique du Sud, de l'Allemagne fédérale, d'Angola, de Belgique,
de Chine, du Congo/Brazzaville, des Etats-Unis d'Amérique, de France, de Grande-Bretagne, de Russie, les représentants de la MONUC, de l'Union africaine et de l'Union européenne, ont été conviés à cette rencontre qui s'inscrit dans le cadre de la diplomatie parlementaire menée par le Bureau de l'Assemblée Nationale. Depuis plus d'une semaine, l'Assemblée Nationale tente de gérer politiquement les questions de double nationalité et la situation au Bas-Congo, qui ont quelque peu perturbé le bon déroulement de la session extraordinaire, notamment par des reports successifs des séances plénières.
 


Autres articles


  1. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  2. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  3. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  4. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  5. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  6. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  7. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  8. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  9. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  10. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  11. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  12. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  13. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  14. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  15. Vital Kamerhe condamne la dispersion de la marche des opposants (26 mai 2016)
  16. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  17. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  18. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)
  19. La Dynamique de l'opposition veut faire échec «au glissement du mandat présidentiel» (4 novembre 2015)
  20. Vital Kamerhe appelle Joseph Kabila à se prononcer sur la fin de son mandat présidentiel (2 octobre 2015)
  21. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  22. La Cour suprême de justice se saisit du dossier Vital Kamerhe contre Wivine Moleka (28 janvier 2015)
  23. Loi électorale: l'Opposition lance l'opération d'identification des morts et blessés (28 janvier 2015)
  24. Recensement: un moyen pour prolonger le mandat de Kabila, selon Kamerhe (2 décembre 2014)
  25. Marche de l'opposition contre la révision de la constitution (27 septembre 2014)
  26. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  27. Vital Kamerhe exige «un calendrier qui donne toutes les étapes des élections jusqu'à 2016» (21 juin 2014)
  28. Elections : le recensement, « une astuce » pour jouer à la prolongation, estime Vital Kamerhe (31 mai 2014)
  29. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  30. 45e anniversaire de la mort de Joseph Kasa-Vubu, premier président de la RDC (24 mars 2014)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.