Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le président kabila s'explique, le bilan des victimes s'alourdit

Par MISNA - 26 mars 2007

Joseph Kabila Face à "une milice qui avait pour objectif de s'en prendre aux sièges des institutions" et de "contrôler la capitale, il fallait à tout prix rétablir l'ordre dans les plus brefs délais" a déclaré aujourd'hui en conférence de presse le président Joseph Kabila, s'exprimant pour la première fois sur les événements meurtriers qui ont troublé Kinshasa jeudi et vendredi.

"Le problème n'était pas politique, il était militaire et sécuritaire (?) Ce n'est pas par la négociation qu'on assure la sécurité" a-t-il ajouté se référant aux combats qui ont opposé des soldats commis à la garde de l'ex-vice président et ex chef rebelle Jean-Pierre Bemba, réticent à l'idée de se retrouver sous la protection de 12 policiers comme prévu par la loi, à des éléments des Forces armées congolaises (Fardc).

Interviewé hier par Le Monde, le sénateur (élu à Kinshasa) Bemba, chef de l'opposition du nouveau gouvernement issu des élections démocratiques, a refusé de dire où il se trouvait, après s'être réfugié jeudi à l'ambassade d'Afrique du Sud. Sous le coup d'un mandat d'arrêt pour "haute trahison" et "entretien de milices", il a dit au quotidien français : "Kabila veut se débarrasser de moi. Après ce qu'il m'est arrivé, personne n'osera plus parler dans ce pays. (?) Il est incroyable que dans un pays démocratique on utilise les militaires pour intimider un homme politique".

Un nouveau bilan, encore provisoire, communiqué à la MISNA par Caritas développement Congo (qui identifie les victimes dans les hôpitaux de la capitale), 157 personnes, dont 3 enfants, ont été tuées et 150 blessées, militaires, policiers et civils confondus. Caritas est également en train de faire un bilan des dégâts matériels, qui concernent surtout des édifices institutionnels et des bureaux du quartier de La Gombe, et des pillages dans les magasins et les sièges de nombreuses sociétés. L'organisation catholique a reçu des témoignages concernant trois viols commis par les forces armées régulières et de nombreuses extorsions, en plus du fait que la plupart des civils restés bloqués dans les édifices pendant les combats sont traumatisés. Caritas développement Congo a débloqué 49.000 euros destinés à l'achat de vivres et de produits pharmaceutiques de première nécessité.

"Alors qu'ils reprennent lentement leurs activités quotidiennes" dit à la MISNA un journaliste de la radio catholique Radio Elikya, "on sent bien que les habitants de Kinshasa souhaitent surtout que le processus démocratique reparte de là où il était arrivé et que les polémiques autour du brassage (des militaires et ex-combattants, Ndlr) soient réglées une fois pour toutes, de façon à ce que leur sécurité soit assurée". "Le plus gros du processus démocratique a déjà été fait et une nouvelle ère semblait bien engagée pour le Congo" a pris le relais l'abbé Claude Mbu, de la Caritas diocésaine de Kinshasa ; "les violences de Kinshasa ne représentent que des ratés, qui ne parviendront pas à balayer d'un tour de bras tous les efforts mis en ?uvre pendant si longtemps. Personne n'a intérêt à se tirer dessus, ce qui prévaut c'est faire la paix" a conclu l'interlocuteur de la MISNA. (CC/VV)

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  2. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  3. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  4. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  5. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  6. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  7. Les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF (15 décembre 2019)
  8. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  9. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  10. Au cours d'un meeting à Kisangani, Jean-Pierre Bemba appelle à l'unité pour relever le défi du développement (12 octobre 2019)
  11. La coalition Lamuka « préoccupée » par la détérioration de la situation du peuple congolais (30 juillet 2019)
  12. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  13. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  14. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  15. Martin Fayulu contre le report des élections (23 décembre 2018)
  16. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  17. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  18. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  19. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  20. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  21. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  22. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  23. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  24. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  25. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  26. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  27. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  28. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  29. Nouveau massacre à Djugu : 30 morts (2 mars 2018)
  30. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.