Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le PPRD accuse l'UDPS de vouloir saboter les élections

Article précédant | Suivant
Forum des As - 7 septembre 2011
Evariste Boshab
Le secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) a effectué, hier mardi 6 septembre, une visite d'inspection au siège de l'interfédéral de son parti. Occasion pour Evariste Boshab de constater les dégâts occasionnés par les militants de l'UDPS lundi dernier après le dépôt de candidature de leur leader à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni). Il ressort de son constat que certains locaux du siège ont été incendiés, le véhicule d'un membre du PPRD calciné. Au terme de cette visite, il a invité les militantes et militants du parti présidentiel à ne pas s'illustrer par des actes des représailles car, cela ne vise qu'à saboter le processus électoral.

Face aux dégâts enregistrés, Evariste Boshab promet d'intenter une action en justice en vue d'obtenir réparation des préjudices subis par son parti suite à ces actes de vandalisme. Il a saisi la balle au bond pour rassurer les membres du PPRD.

" Nous nous sommes préparés pour les élections. Ceux qui sèment des troubles ne se sont pas bien préparés. Voilà pourquoi, ils veulent saboter les élections. Je ne veux pas que vous tombiez dans ce piège. S'ils veulent tuer les gens, la justice est là. Comme ils ont détruit nos biens, la justice fera également son travail. Je ne veux pas que vous cherchiez à vous venger. Nous, nous voulons la démocratie. En démocratie, il faut respecter les lois du pays. Nous, PPRD, sommes protégé par les lois du pays. Nous allons tout simplement demander la protection de l'Etat. Nous ne voulons que les élections pour que le peuple puisse lui-même trancher ", a-t-il lancé aux militants de son parti.

Boshab assimile les actes perpétrés par les militants de l'UDPS aux actes de terrorisme. Ainsi, prend-t-il soin de préciser : " Il n'y a pas un contexte congolais pour le terrorisme. Nous avions signé des conventions internationales qui ont été régulièrement ratifiées par notre Parlement. Et ce terrorisme, il faut le définir comme le définit le droit international. Il s'agit d'une organisation correspondant à créer la terreur en portant atteinte aux propriétés privées et en créant l'émoi au sein de la population pour tout déstabiliser. Voilà le sens qu'il faut donner au terrorisme. C'est ce qui a été fait hier, à Bandalungwa et dans la commune de Kinshasa ".

Quant à la mise à sac des installations de la station de radiotélévision " RLTV ", dans la nuit d'hier, attribuée à certains membres de son parti, le secrétaire général du PPRD pense qu'il ne s'agit que de simples rumeurs.

" Je voudrais que, dans un environnement démocratique comme le nôtre, vous qui êtes là pour former et informer, vous puissiez parler sur base des preuves. La plupart de temps, c'est sur base des rumeurs. Et ben ! S'il y a des actions judiciaires où les personnes sont citées et les preuves apportées, la justice fera son travail. (…). Je ne peux que me référer à la propre version de son propriétaire. Il a dit que c'était une bande d'inciviques ".

La jeunesse PPRD ce jeudi dans la rue

La jeunesse du PPRD sera demain jeudi dans la rue pour manifester contre les dérapages dont leur parti est victime après les manifestations de l'UDPS. Cependant, les chevaliers de la plume ont émis des inquiétudes quant aux éventuels affrontements entre les militants du PPRD et ceux de l'UDPS, au cas où leurs parcours se croiseraient.

Evariste Boshab répond que cela ne relève pas du pouvoir d'un chef d'un parti politique qu'il est. " Ce sont les autorités publiques, ensemble avec les partis politiques, qui définissent les itinéraires. Alors seulement, s'il y avait chevauchement, ces autorités publiques vont prendre des dispositions utiles. Vous ne pouvez pas demander à un chef de parti que je suis alors que j'ai introduit régulièrement une demande pour cette marche et également proposer un itinéraire pour que vous puissiez me demander s'il va y avoir télescopage entre les militants d'un parti que vous venez de citer et le mien. Il ne m'appartient pas à moi de pouvoir prendre ces dispositions, seule l'autorité publique… ", a-t-il laissé entendre.


Autres articles


  1. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  2. La CENI réaffirme « la tenue irréversible » des élections le 23 décembre (20 novembre 2018)
  3. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  4. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  5. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe répondent à Martin Fayulu (14 novembre 2018)
  6. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  7. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  8. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  9. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  10. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  11. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  12. Fayulu candidat commun : Felix Tshisekedi retire sa signature (12 novembre 2018)
  13. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  14. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  15. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  16. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  17. Martin Fayulu : « Le peuple a besoin des leaders qui vont l'amener au développement » (12 novembre 2018)
  18. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  19. Des candidats de l'opposition demandent la radiation d'Emmanuel Ramazani de la course (7 novembre 2018)
  20. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  21. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  22. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  23. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  24. Félix Tshisekedi plébiscité candidat président du Parti de l'union nationale (6 août 2018)
  25. Des coups de feu pour disperser les manifestants pro Katumbi à Lubumbashi (6 août 2018)
  26. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  27. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  28. Moïse Katumbi bloqué en Zambie (3 août 2018)
  29. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  30. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.