Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Pleurs, larmes et embouteillages au retour du corps de Jeannot Bemba Saolona à Kinshasa

Article précédant | Suivant
La Prospérité - 10 juillet 2009
Retour de Bemba Saolona a Kinshasa

Kinshasa a bougé toute la journée d’hier, à l’arrivée de la dépouille mortelle de Jeannot Bemba Saolona. De 7 à 18 heures, des foules le long du parcours, un cortège monstre, des marches à pieds, des pleurs et tonnes de larmes, des émotions et sentiments d’extrêmes regrets ont entouré, comme il fallait s’y attendre, ce retour insolite d’un homme d’affaires connu, un fervent catholique, un politicien de première heure et fils de l’Equateur, là où son aîné, le Maréchal Mobutu Sese Seko, aura, dès son jeune âge, appris à tailler son chemin dans le roc. Le Mouvement de Libération du Congo s’est totalement mobilisé. Cadres, militants et sympathisants auront laissé, lors de cet accueil sur fond de remords, des traces indélébiles dans l’histoire des funérailles et hommages organisés en mémoire d’une espèce rare. L’avenue Pumbu où est située sa résidence n’a plus accueilli l’illustre disparu. C’est plutôt le Grand Bazar, GB en sigle, qui l’a accueilli, à Kintambo, pour une veillée mortuaire. Aujourd’hui, ce sera le tour du Palais du Peuple. Ce samedi, à la Cathédrale Notre Dame du Congo, Monseigneur Laurent Monsengwo Pasinya a déjà pris ses dispositions, pour une dernière célébration eucharistique, avant la descente sur Gemena, la ville natale et de séjour éternel, au cimetière. L’AMP de Kabila, le Palu de Gizenga et l’Udemo de Nzanga Mobutu, son propre gendre, ont largement compati à la douleur qui frappe les Bemba. Comme quoi, la mort scelle un sort commun, pour tout le monde. Personne n’est éternelle, dit-on. L’aiguillon de la mort est impitoyable. On doit vivre avec.
Qui peut résister à la frappe ? Qui pouvait s’y soustraire ? Qui du Mouvement de Libération du Congo, de l’AMP, du Palu ou de l’Udemo, pouvaient rester bras croisés, à la maison ? Les politiciens de toutes les colorations et verdures ont fait le mouvement. Ils ont donné la réponse unanime à l’infamie imposée par la mort. Ils se sont mobilisés comme un seul homme, pour accueillir le corps de Jeannot Bemba arrivé à l’aéroport international de N’djili hier, à 7 heures du matin. Des foules le long du parcours, un cortège monstre, des pleurs et tonnes de larmes ont accompagné, durant près de douze heures, Jeannot Bemba jusqu’à sa concession de GB, à Kintambo. Il était 18 heures lorsqu’il y est arrivé, sous une cadence particulièrement marquée par des petits pas, la petite vitesse. Embouteillages obligent ! Finalement, l’avenue Pumbu, à la Gombe, où un dispositif était prévu pour le deuil, en famille, a refusé du monde, à la résidence privée. Il fallait de l’espace. Et, Jeannot Bemba, en prophète, l’avait prévu, à Kintambo, à quelques encablures de l’Hôtel Diplomate. Toute la soirée jusqu’à ce matin, des files étaient interminables. Ce matin, le protocole risque d’être débordé. Heureusement que la douleur commune cimente le minimum de sécurité et la discipline observés. Aujourd’hui, ce sera le tour du Palais du Peuple, pour des hommages dignes. Députés, Sénateurs, membres du gouvernement, diplomates ainsi que tous les acteurs politiques, hommes d’affaires, pasteurs et hommes de Dieu, professionnels des médias, membres des Ongs, vont profiter de la largesse occasionnée par la construction chinoise, pour s’incliner devant sa dépouille mortelle et, à la limite, déposer des gerbes de fleurs. Dominique Bulamatari dira une messe alors que des témoignages afflueront de tous côtés. Dans l’ordre, tout se passera bien, espère-t-on. Ce samedi, dans la matinée, Jeannot Bemba sera à la Cathédrale Notre Dame du Congo. Monseigneur Laurent Monsengwo Pasinya, l’Archevêque de Kinshasa, a déjà pris toutes ses dispositions, pour une célébration eucharistique adaptée à la hauteur de l’illustre disparu. Juste après, vers 11H30, il reprendra son chemin, pour l’aéroport international de N’djili. Un vol d’une heure est projeté vers Gemena, sa ville natale où un autre programme local est arrêté, pour la suite des hommages. Sa mise sous terre y consacrera la fin de fin, pour un homme de paix qui aura tout donné au monde. Enfants, biens, expérience et carrière exemplaires. En tout cas, Jeannot Bemba est et demeurera à jamais, un Baobab inoubliable. S’il était le Christ, il pouvait…


Autres articles


  1. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  2. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  3. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  4. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  5. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  6. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  7. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  8. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  9. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  10. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  11. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  12. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  13. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  14. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  15. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  16. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  17. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  18. Kinshasa : la Police libère les manifestants contre l'invalidation du passeport semi biométrique (20 septembre 2017)
  19. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  20. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  21. Violences à Kinshasa: l'UDPS avance un bilan d'environ 100 morts (22 septembre 2016)
  22. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  23. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  24. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  25. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  26. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)
  27. Etienne Tshisekedi est rentré à Kinshasa (27 juillet 2016)
  28. Examen d'Etat: 64% de taux de réussite à Kinshasa (7 juillet 2016)
  29. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)
  30. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.