Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
L'échec du combat des provinces signera la mort de la Rdc, selon Kimasi

Article précédant | Suivant
ACP - 27 décembre 2007

Pour le président de l'Assemblée provinciale du Bas-Congo, qui séjourne en Belgique, si le combat que mènent, aujourd'hui, les provinces pour arracher du gouvernement central les 40% de rétrocession n'abouti pas, c'est la mort de la Rdc qui est ainsi signée. Pour le président de l'Assemblée provinciale du Bas-Congo, qui séjourne en Belgique, si le combat que mènent, aujourd'hui, les provinces pour arracher du gouvernement central les 40% de rétrocession n'abouti pas, c'est la mort de la Rdc qui est ainsi signée. Le président de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, M. François Kimasi Matuika Basaula, a déclaré vendredi dernier à Bruxelles que la survie de la République Démocratique du Congo dépend aujourd’hui de la victoire des provinces pour arracher du gouvernement central les 40 % qui doivent leur être ristournés. « Si le combat que mènent les provinces n’est pas gagné, c’est la mort du pays », a-t-il souligné au cours de la conférence-débat qu’il a animée dans la Salle Saint-Denis à Bruxelles autour des questions d’actualité liées à sa province d’origine, à l’invitation de la Diaspora ne-Kongo de Belgique.

Pour le président de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, en visite privée dans la capitale belge, le budget national tel qu’il a été voté est anti-constitutionnel, du fait qu’il ne respecte pas le principe de la répartition des ressources nationales dans la proportion légale de 60 contre 40. Ainsi, fait-il remarquer, entre Kinshasa et le Bas-Congo, il y a bien un problème, 122 sociétés contribuant directement à Kinshasa en ce qui concerne les taxes provinciales et nationales sans rien reverser à Matadi, notamment la Sucrière de Kwilu-Ngongo ainsi que les cimenteries de Lukala et Kimpese. Kinshasa cherche à casser la dynamique lancée par les provinces en divisant les parties intéressées, a dénoncé M. Kimasi.

Les 122 sociétés dont question ont été inventoriées selon un seuil fixé, pour lesquelles Kinshasa doit, selon la Constitution, rétrocéder 40 % à la province du Bas-Congo. « C’est de là que part la lutte que nous menons avec les autres provinces », a fait savoir M. Kimasi qui précise que de toutes les provinces « le Bas-Congo est la plus forte économiquement, arrivant en tête de ce qu’on appelle familièrement ‘le G 3’, avec 33 % de parts au budget, devant le Katanga 19 %, sans compter Kinshasa qui totalise 38 % ».

M. Kimasi, également président général de l’ABAKO (Alliance des Bâtisseurs Kongo), a par ailleurs estimé que la province du  Bas-Congo dispose de la clé du Congo, c’est-à-dire de tous les atouts pour le décollage national, avec le barrage hydroélectrique d’Inga, le seul port maritime ainsi que le chemin de fer Matadi-Kinshasa. Intervenant pour 50 à 52 % dans la richesse nationale, le Bas-Congo est sous - représenté au gouvernement central, a-t-il fait valoir.

Il a fustigé la critique facile qui semble animer la diaspora kongo, l’invitant plutôt à participer à la lutte que mènent les autorités provinciales pour le décollage du Bas-Congo, notamment en diffusant une information puisée à la source, mais surtout en apportant des initiatives à même de développer cette province et créer des emplois.

L’arroseur arrosé

A une question sur le dénouement de l’affaire relative aux incidents sanglants de Matadi qui avaient fait de nombreuses victimes parmi les adeptes de Bundu dia Kongo, M. Kimasi a informé que l’administration provinciale a diligenté une enquête indépendante et que des plaintes ont été déposées contre les officiers ainsi que les fidèles du mouvement politico-religieux compromis dans le dossier. Il reste à la justice de faire son travail, a-t-il conclu.

Réagissant contre la déclaration du représentant du groupe de pression « Bana Congo », M. Didier Ramazani, appelant toutes les autorités congolaises à démissionner de leurs fonctions, le président de l’Assemblée provinciale a indiqué que le peuple congolais a opté pour les élections comme seule voie d’accès au pouvoir et en a assez des guerres et autres formes de violences. Il a insisté sur le respect de la Constitution, notant que la personne du Chef de l’Etat est protégée par cette loi fondamentale.

D’autres interventions ont porté notamment sur la problématique de la Zone franche d’Inga et de l’Emphytéose Muanda, sur la nécessité de réaliser une cartographie de la province à mettre à la disposition des partenaires de tous ordres ainsi que sur la cohabitation entre un gouvernorat AMP et une Assemblée provinciale dominée par l’UN.

ACP


Autres articles


  1. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  2. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  3. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  4. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  5. Les enseignants du secteur public en grève dans la province du Bas-Congo (10 janvier 2012)
  6. Joseph Kabila affirme être « le seul président jusqu'à l'élection du 28 novembre » (26 novembre 2011)
  7. 19.497 candidats vont se disputer les 500 sièges à l'Assemblée nationale (26 septembre 2011)
  8. Joseph Kabila visite les nouveaux engins de génie civil de l'Office des routes et de l'OVD (31 mars 2011)
  9. Joseph Kabila: « Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes oeuvres » (9 décembre 2010)
  10. Le taux moyen de prévalence du VIH/Sida à 3,24% en RDC (1 décembre 2010)
  11. Procès Chebeya: John Numbi identifié comme témoin, prochaine audience le 3 décembre prochain (12 novembre 2010)
  12. Bas-Congo: le port flottant à Banana coûtera 133 millions de dollars (11 octobre 2010)
  13. Affaire Chebeya: John Numbi entendu par la justice militaire (19 août 2010)
  14. Bas-Congo: La CEI poursuit la révision du fichier électoral dans certains centres (17 août 2010)
  15. Kinshasa: arrêt de travail à l'Onatra (16 août 2010)
  16. La rentrée scolaire 2010-2011 fixée au 06 septembre 2010 sur toute l'étendue de la RDC (9 août 2010)
  17. Le ministère de l'Economie et les importateurs en guerre (9 août 2010)
  18. Le corps de Floribert Chebeya retrouvé sans vie à Mitendi (2 juin 2010)
  19. Le gouvernement confirme la tenue des élections en 2011 (27 avril 2010)
  20. Les vérités de Mbatshi Batshia sur la gestion du Bas-Congo (23 mars 2010)
  21. La HAM suspend le journal télévisé en Lingala facile (18 mars 2010)
  22. Pont Kinshasa-Brazzaville : les experts à pied d'œuvre à Brazzaville (14 février 2010)
  23. Mbatshi Batshia écoeuré de l'acquittement des huit Ukrainiens accusés d'avoir jeté 5 jeunes congolais dans le fleuve (2 février 2010)
  24. Nouveaux engagements des armées congolaise, rwandaise et burundaise pour renforcer la sécurité dans les Grands Lacs (21 janvier 2010)
  25. Révocation du ministre Botswali, Kabila doit aller plus loin (11 janvier 2010)
  26. Insécurité grandissante à Muanda au Bas-Congo (8 janvier 2010)
  27. Les questions électorales et sécuritaires au centre d'une réunion interinstitutionnelle à Mbuji-Mayi (26 novembre 2009)
  28. Caf - Mazembe-Heartland FC : la fièvre monte, monte encore... à Lubumbashi (6 novembre 2009)
  29. Jean Claude Vuemba dénonce le jeu caché de l'Angola (26 octobre 2009)
  30. RDC-Angola : la trêve (13 octobre 2009)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.