Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Gouvernement fin prêt : 3 vice-premiers ministres

Article précédant | Suivant
Le Potentiel - 16 octobre 2008

Gouvernement du Congo
Les tractations sont terminées. La mouture du gouvernement est fin prête et sera remise incessamment pour approbation au chef de l’Etat. Sa taille serait d’une quarantaine de ministres dont 3 vice-premiers ministres. Reste encore les derniers réglages sur le choix de personnes dans certaines formations politiques et l’aspect lié à la « géopolitique nationale ».

Le Premier ministre Adolphe Muzito, après un début timide, poursuivrait hier encore ses consultations. Et comme Le Potentiel le soulignait dans sa dernière livraison, le Premier ministre bénéficiera sans faute de la collaboration de toutes les sensibilités de la coalition.

Il nous revenait hier dans la soirée qu’au niveau de l’ AMP, les propositions des nominations ont été faites. Mais aussi la fourchette de répartition des postes ministériels.

A en croire les premières informations, la taille du gouvernement serait d’une quarantaine de personnes. A ce sujet, le PPRD, selon la source Radio Okapi, disposerait de 13 postes, le Palu de 3 postes, l’Udemo de 2 ministères et le MSR également de deux ministères. Au total, 20 postes. Il resterait encore une vingtaine de postes ministériels à répartir entre les autres alliés de l’AMP. Et peut-être des indépendants qui pourraient être recrutés dans d’autres milieux, la Société civile en l’occurrence.

Apparemment, l’on aurait pris compte du poids politique des formations politiques alliées. Si la répartition tel que relatée serait satisfaisante, cette partie de la mouture gouvernementale serait maintenue. Mais s’il faut prendre en compte le Premier ministre et ses adjoints, il est fort possible qu’un changement de dernière minute intervienne. Quoiqu’il en soit, les indicateurs projettent que le gouvernement Muzito serait rendu public ce week-end au regard des impératifs de grandes questions nationales.

Notons que le premier gouvernement de Gizenga a été constitué de 62 membres, poussant alors les observateurs à le qualifier d’éléphantesque. Lorsqu’ il a été remanié, sa taille a été ramenée à 45 ministres et vice-ministres.

VICE-PREMIERS MINISTRES ET GEOPOLITIQUE

Selon les recoupements, le Premier ministre serait secondé de trois vice-premiers ministres qui chapeauteraient certainement trois grandes commissions interministérielles. Il s’agirait d’un vice-premier ministre en charge de la Défense et Sécurité, des Finances et Economie, et enfin de la Politique, Agriculture et Sécurité alimentaire.

Si ces postes seraient occupés par des ténors des partis politiques, le problème se poserait encore au niveau des postes ministériels. Il nous revient qu’à ce niveau, les violons doivent encore s’accorder devant des ambitions légitimes exprimées par les uns et les autres.

En effet, en tirant probablement les leçons utiles des 600 jours du gouvernement Gizenga, quelques ministres sont appelés à céder leurs postes à d’autres pour des raisons d’efficacité du gouvernement. Cette décision, comme on pourrait bien s’y attendre, susciterait quelques frustrations.

D’autre part, dans le même ordre d’idées d’efficacité, quelques anciens titulaires devraient changer de poste, procéder à des permutations pour assumer d’autres responsabilités ministérielles. Reste à savoir si cette décision va être interprétée comme une promotion ou une disgrâce. L’on ne serait pas du tout surpris que l’on enregistre également à ce stade d’autres frustrations.

Mais la question de l’équilibre régionale retient l’attention de plusieurs personnes. Il s’agit de la « géopolitique nationale » pour que toutes les provinces se sentent représentées, de manière à refléter manifestement l’image d’un « gouvernement d’union nationale ».

Cet aspect du problème soulève toujours des réactions pour autant que quelques provinces se disent chaque fois être lésées, criant ainsi à l’injustice. Déjà à l’époque des supputations sur la nomination du Premier ministre, les noms de certaines personnalités politiques avaient été avancées en prenant toujours appui sur la géopolitique. Auparavant, lors de la constitution du Gouvernement Gizenga, l’un des reproches qui avaient été faits concerne justement cette surreprésentation d’une « province » au détriment des autres.

Il est un fait indéniable que dans cette dimension de l’affaire, les avis peuvent être divergents. Mais on ne peut fermer les yeux devant des réalités politiques internes, propres à la République démocratique du Congo où chaque région a ses leaders et exprime logiquement des ambitions légitimes de les voir retenus au sommet de l’Etat. C’est-à-dire dans les institutions nationales. Particulièrement au gouvernement. Ce ne serait que justice afin d’éviter des réactions du genre ; « le pouvoir est entre les mains des gens de l’Equateur, de l’Est, du Katanga, maintenant, c’est le tour du Grand Kasaï, etc. » Pareilles frustrations rejaillissent souvent négativement sur la cohésion sociale, l’unité nationale, dénonçant ainsi « une certaine injustice ». Partant de ce fait, la géopolitique nationale n’est pas une absurdité politique.


Autres articles


  1. Joseph Kabila invite les Congolais « au règlement pacifique de toutes divergences politiques » (29 juin 2015)
  2. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  3. La RDC veut sortir Matadi de la liste des « ports les plus chers du monde » (14 novembre 2012)
  4. Le mot de grève d'Etienne Tshisekedi n'a pas été suivi à Matadi (30 janvier 2012)
  5. Les enseignants du secteur public en grève dans la province du Bas-Congo (10 janvier 2012)
  6. Joseph Kabila affirme être « le seul président jusqu'à l'élection du 28 novembre » (26 novembre 2011)
  7. 19.497 candidats vont se disputer les 500 sièges à l'Assemblée nationale (26 septembre 2011)
  8. Joseph Kabila visite les nouveaux engins de génie civil de l'Office des routes et de l'OVD (31 mars 2011)
  9. Joseph Kabila: « Si vous ne croyez pas à mes paroles, croyez au moins à mes oeuvres » (9 décembre 2010)
  10. Le taux moyen de prévalence du VIH/Sida à 3,24% en RDC (1 décembre 2010)
  11. Procès Chebeya: John Numbi identifié comme témoin, prochaine audience le 3 décembre prochain (12 novembre 2010)
  12. Bas-Congo: le port flottant à Banana coûtera 133 millions de dollars (11 octobre 2010)
  13. Affaire Chebeya: John Numbi entendu par la justice militaire (19 août 2010)
  14. Bas-Congo: La CEI poursuit la révision du fichier électoral dans certains centres (17 août 2010)
  15. Kinshasa: arrêt de travail à l'Onatra (16 août 2010)
  16. La rentrée scolaire 2010-2011 fixée au 06 septembre 2010 sur toute l'étendue de la RDC (9 août 2010)
  17. Le ministère de l'Economie et les importateurs en guerre (9 août 2010)
  18. Le corps de Floribert Chebeya retrouvé sans vie à Mitendi (2 juin 2010)
  19. Le gouvernement confirme la tenue des élections en 2011 (27 avril 2010)
  20. Les vérités de Mbatshi Batshia sur la gestion du Bas-Congo (23 mars 2010)
  21. La HAM suspend le journal télévisé en Lingala facile (18 mars 2010)
  22. Pont Kinshasa-Brazzaville : les experts à pied d'œuvre à Brazzaville (14 février 2010)
  23. Mbatshi Batshia écoeuré de l'acquittement des huit Ukrainiens accusés d'avoir jeté 5 jeunes congolais dans le fleuve (2 février 2010)
  24. Nouveaux engagements des armées congolaise, rwandaise et burundaise pour renforcer la sécurité dans les Grands Lacs (21 janvier 2010)
  25. Révocation du ministre Botswali, Kabila doit aller plus loin (11 janvier 2010)
  26. Insécurité grandissante à Muanda au Bas-Congo (8 janvier 2010)
  27. Les questions électorales et sécuritaires au centre d'une réunion interinstitutionnelle à Mbuji-Mayi (26 novembre 2009)
  28. Caf - Mazembe-Heartland FC : la fièvre monte, monte encore... à Lubumbashi (6 novembre 2009)
  29. Jean Claude Vuemba dénonce le jeu caché de l'Angola (26 octobre 2009)
  30. RDC-Angola : la trêve (13 octobre 2009)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.