Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Jean-Pierre Bemba arrêté par la CPI

Article précédant | Suivant
CPI - 24 mai 2008

ICC-OTP-20080524-PR316-FRA

Situation : République centrafricaine

Affaire : Le Procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo

M. Jean Pierre Bemba, accusé de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis en République centrafricaine, a été arrêté aujourd'hui en banlieue de Bruxelles, en Belgique.

M. Bemba est le président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), un groupe politico-militaire qui est intervenu dans le conflit armé de 2002-2003 en République Centrafricaine (RCA), poursuivant une stratégie de terreur et de violence contre les populations civiles, marquée en particulier par une campagne de viols massifs et de pillages. M. Bemba a déjà usé de tactiques similaires dans le passé, en RCA et en République Démocratique du Congo, semant toujours le deuil et la destruction.

M. Bemba est la première personne arrêtée dans le cadre de l'enquête, ouverte par le Procureur Luis Moreno-Ocampo en mai 2007 en RCA. Les enquêtes se poursuivent.

« Cette arrestation est le fruit d'une opération complexe et bien planifiée » a déclaré le Procureur Moreno-Ocampo. « Nous saluons tous les pays impliqués dans son exécution, dont la Belgique qui a immédiatement exécuté le mandat d'arrêt en vertu de ses obligations d'Etat partie au Statut de Rome » a-t-il ajouté. « Je suis reconnaissant à tous ceux qui nous ont aidés à surveiller les mouvements de M. Bemba, afin d'éviter qu'il n'échappe à la justice internationale».

Le nombre élevé de viols commis par les troupes du MLC avec une brutalité sans nom est une caractéristique particulière de cette affaire. « M.Bemba avait déjà commis de tels crimes en RCA; il avait déjà commis de tels crimes en RDC ; il fallait l'arrêter » a déclaré le Procureur Luis Moreno-Ocampo.

Le 16 mai 2008, le Bureau de Procureur a présenté aux juges de la Cour pénale internationale ses éléments de preuve contre M. Jean-Pierre Bemba, l'accusant de crimes contre l'humanité et crimes de guerre.

La Chambre Préliminaire de la Cour pénale internationale a délivré un mandat d'arrêt contre M. Bemba le 23 mai. Ce mandat est resté sous scellés jusqu'à son arrestation le 24 mai.

« L'arrestation de M. Bemba est un avertissement sérieux à tous ceux qui commettent, encouragent ou tolèrent les crimes sexuels. Il y a une nouvelle loi, le Statut de Rome. En vertu de cette loi, ils seront poursuivis» a déclaré le Procureur.

« Il n'y a pas d'excuses pour des centaines de viols, il n'y a pas d'excuses pour le viol d'une petite fille sous les yeux de ses parents, il n'y a pas d'excuses pour un chef qui ordonne, autorise ou tolère que ses troupes commettent des viols et des pillages. Nous avons la preuve que M. Bemba a commis des crimes. En vertu du Statut de Rome, personne ne saurait échapper à la justice pénale internationale. Personne ne peut prendre le parti d'un criminel contre les victimes. Bosco Ntaganda qui a commis des atrocités en Ituri et continue aujourd'hui ses activités dans les Kivus, Joseph Kony, de l'Armée de Résistance du Seigneur en Ouganda, Ahmed Haroun, Ministre des Affaires humanitaires du Soudan, finiront également en prison» a dit le Procureur.

« Je suis allé en RCA, j'ai rencontré les victimes, celles qui ont survécu à la violence, celles qui ont survécu au SIDA. Nous ne pouvons effacer leurs blessures. Mais nous pouvons leur rendre justice. Les témoignages des victimes seront autant de preuves. Les victimes viendront raconter leur histoire à la Cour. Elles auront ce pouvoir,» a déclaré le Procureur.

« Jean-Pierre Bemba est la quatrième personne arrêtée par la CPI. Le 5 juin prochain je présenterai au Conseil de Sécurité des Nations Unies mon rapport sur les crimes et la destruction de communautés entières au Darfour. Notre premier procès sur le recrutement d'enfants soldats va bientôt commencer. Nous poursuivons notre travail de suivi de toutes les situations dans le monde où des crimes relevant de notre compétence auraient été perpétrés, de la Colombie à l'Afghanistan. La justice internationale est en marche ».


Pour plus de renseignements, veuillez contacter :

Mme Nicola Fletcher (Français)
Chargée des relations avec les média
nicola.fletcher@icc-cpi.int
+31 (0) 70 515 8071 (office)
+31 (0) 650 890 473 (mobile)

Mme Florence Olara
Coordonnatrice chargée de l'information pour le Bureau du Procureur
Téléphone : +31 (0)70 515 8723
Portable : + 31 (0)65 029 44 76
florence.olara@icc-cpi.int




Autres articles


  1. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  2. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  3. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  4. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  5. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  6. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  7. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  8. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  9. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  10. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  11. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  12. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  13. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  14. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  15. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  16. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  17. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  18. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  19. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  20. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  21. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  22. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  23. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  24. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  25. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  26. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  27. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  28. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  29. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)
  30. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.