Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Newsletter Podcasts Mobile RSS
Premier Ministre : Kabila continue ses consultations !

Par La Prosperité | Publié le 9 octobre 2008

Joseph Kabila
La précision vient du Secrétariat exécutif de l’AMP. Un communiqué a été lu sur le plateau de la RTNC, à la fin du journal télévisé de 20 heures. Le Président Kabila poursuit ses consultations au sein de la majorité parlementaire en vue de nommer un Premier ministre. Pendant qu’à Kinshasa la majorité se déchire au sujet de la succession de Gizenga Antoine à la Primature, Laurent Nkunda en profite pour étendre sa zone d’influence à l’Est du pays. Il s’est emparé de Rumangabo, au Nord-Kivu.
Le Secrétariat exécutif de l’AMP lit l’article 78 de la Constitution qui stipule que : ‘‘le Président de la République nomme le Premier ministre au sein de la majorité parlementaire après consultation de celle-ci. La mission de consultation est de 30 jours renouvelable une seule fois. Le fait que l’AMP préfère recourir à la Constitution, sans faire la moindre allusion aux fameux accords du Grand Hôtel Kinshasa fondateurs de la coalition AMP-Palu-Udemo, alimente les commentaires dans la presse congolaise. D’emblée, cela suppose que le Chef de l’Etat pourrait user de son pouvoir discrétionnaire. Tout comme il peut ne pas tenir compte de ce qui le lie à l’Udemo et au Palu. Les pronostics peuvent aussi être déjoués. Les supputations ne s’arrêtent pas pour autant. D’heure en heure, on signale une évolution dans les consultations. Selon une source contactée par La Prospérité en tout début de soirée hier mercredi, les choses se seraient beaucoup accélérées les dernières 24 heures. Adolphe Muzito se verrait ouvrir les portes de la Primature. Il aurait bénéficié d’un concours de circonstances. La candidature de Vital Kamerhe, annoncé comme sérieux prétendant à la succession de Gizenga Antoine au poste de Premier ministre, n’aurait pas rencontré l’assentiment du pré carré du Président. Non pas parce que l’actuel président de l’Assemblée nationale aurait démérité, loin de là, Vital Kamerhe répondant d’ailleurs parfaitement bien au profil exigé du prochain Premier ministre (dynamisme, maîtrise dans l’art des contacts humains, rassembleur, mobilisateur, etc.), mais parce qu’il est difficile de lui trouver un remplaçant à l’hémicycle. Vantant ses mérites, un observateur a concédé que Kamerhe joue bien le rôle qui est le sien à l’Assemblée nationale dans la défense des intérêts du Président Kabila et de sa famille politique. On dit de lui qu’il est conciliant envers l’opposition. Autrement dit, avant de le déplacer du perchoir, il faudrait d’abord résoudre l’équation de son alter ego.
Triste nouvelle qui pourrait bouleverser la donne
Pendant qu’à Kinshasa la majorité se déchire au sujet de la succession de Gizenga Antoine à la Primature, Laurent Nkunda en profite pour étendre sa zone d’influence à l’Est du pays. Hier mercredi 8 octobre 2008, le CNDP a pris le contrôle du camp militaire de Rumangabo au Nord-Kivu. L’heure n’est plus à la division, mais à la riposte. Dans un pays en guerre, passer deux semaines avec un Gouvernement qui expédie les affaires courantes n’est pas une bonne chose. On en a eu la preuve, hier mercredi 8 octobre 2008, quand il a été annoncé que le camp militaire de Rumangabo à une cinquantaine de Km de Goma est passé sous le contrôle des éléments du CNDP. Tour à tour, le Colonel Kasonga, porte-parole des FARDC, et Emile Bongeli, porte-parole du Gouvernement démissionnaire, ont fait des déclarations. Le Colonel Kasonga a déploré le fait que les FARDC sont victimes de leur bonne foi. L’armée nationale s’est retirée de plusieurs positions, à la demande de la facilitation, pour donner une chance à la paix dans le cadre du Programme Amani. La perte de Rumangabo par l’armée régulière s’expliquerait en partie par cela. Le Colonel Kasonga a promis une riposte totale et foudroyante. Le porte-parole du Gouvernement a rappelé que Amani reste le seul cadre pour une solution globale et durable de la crise. Emile Bongeli dénonce le soutien, sans le citer, du Rwanda qui a amassé ses troupes le long de la frontière commune. Une source a signalé la présence à Giseni du Général rwandais James Kabarebe avec son état-major. Le Rwanda, observe-t-on, soutient Nkunda en armes, hommes et munitions. Le CNDP, accuse le ministre de la Communication nationale, cherche à s’arroger les attributs reconnus à l’Etat.
La Pros.

République Démocratique du Congo
Ministère de la Communication et des Médias
Ce mercredi 08 octobre 2008, le CNDP a attaqué à partir de 04 heures du matin, la localité de RUMANGABO, dans le Territoire de Rutshuru.
Après avoir quitté le Programme AMANI, ce mouvement qui a décidé de se transformer en rébellion ouverte, viole systématiquement le cessez-le-feu et cherche à s’arroger les attributs reconnus à l’Etat.
Il recrute les forces de Police, substitue son fanion au drapeau national, prélève des taxes douanières et cherche à implanter des représentations dans des pays étrangers.
La nouvelle attaque menée par le CNDP vient d’augmenter la misère des populations dans l’Est de notre pays, car plus de 1.000.000 de congolais sont contraints à l’errance.
Les informations à notre possession indiquent que le CNDP est appuyé en hommes, armes et munitions par un pays voisin bien connu. Ce pays a amassé ses troupes le long de notre frontière commune.
Le Gouvernement invite les populations à soutenir les troupes des FARDC et à leur faire confiance. Aussi, le Gouvernement continue-t-il à appuyer les efforts de la communauté internationale à travers la MONUC et la facilitation internationale.
Le Gouvernement appelle également la population à éviter le piège de la stigmatisation éthique qui profite aux ennemis de notre pays et à préserver par tous les moyens la coexistence fraternelle et pacifique entre toutes les communautés.
Le Gouvernement de la République tient à rappeler que le seul cadre pour une solution globale et durable de la crise reste le Programme AMANI ainsi que le Communiqué conjoint de Nairobi.
Fait à Kinshasa, le 08 octobre 2008

@Congoplanete | info@congoplanet.com

Autres articles


  1. Vital Kamerhe et Samih Jammal condamnés à 20 ans de travaux forcés (20 juin 2020)
  2. Vital Kamerhe : « On n'a pas pu démontrer ici par une pièce irréfutable le détournement de Kamerhe » (11 juin 2020)
  3. Procès 100 jours: la partie civile requiert de Kamerhe et Jammal le paiement de 147 millions USD (11 juin 2020)
  4. Vital Kamerhe : « Je n'étais pas le seul superviseur du programme de 100 jours du Chef de l'Etat » (11 mai 2020)
  5. La requête de mise en liberté provisoire de Kamerhe rejetée en appel (15 avril 2020)
  6. Programme des 100 jours : le conseil de Kamerhe plaide pour sa relaxation provisoire (14 avril 2020)
  7. La demande de liberté provisoire de Vital Kamerhe rejetée (11 avril 2020)
  8. Vital Kamerhe sous mandat d'arrêt provisoire, Lamuka appelle à la prudence (9 avril 2020)
  9. Vital Kamerhe placé sous mandat d'arrêt provisoire (9 avril 2020)
  10. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  11. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  12. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  13. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  14. Félix Tshisekedi satisfait de l'état d'avancement des travaux de la centrale de Zongo (29 décembre 2019)
  15. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  16. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  17. Les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF (15 décembre 2019)
  18. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  19. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  20. A Bukavu, Félix Tshisekedi promet d'apporter une paix définitive, nécessaire pour la stabilité du pays (7 octobre 2019)
  21. La conduite de la riposte à l'épidémie Ebola placée sous la supervision directe de Félix Tshisekedi (20 juillet 2019)
  22. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  23. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  24. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  25. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  26. Felix Thisekedi promet de rétablir la sécurité au Nord-Kivu une fois élu (4 décembre 2018)
  27. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  28. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  29. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  30. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.