Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Réactions de l'UN et de l'AMP au départ de Bemba pour le Portugal

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 12 avril 2007 13:06

Pour Delly Sessanga de l'UN, ce départ est propice pour apaiser la situation politique tendue. Chérubin Okende de l'AM P affirme que ce voyage fait partie des droits du sénateur en tant que citoyen congolais, rapporte radiookapi.net

L'opposition politique constitutionnelle prend acte de l'aval de l'autorité congolaise au départ du sénateur Jean Pierre Bemba. Delly Sessanga, cadre du Mlc et président de la commission politique de l'Assemblée nationale, parle de l'avenir de cette opposition. « L'avenir de l'opposition politique s'envisage au travers des instruments que le législateur, le constituant a mis en place. Les opposants politiques, à quelque niveau que ce soit, ne devraient pas être inquiétées pour leur liberté d'opinion. Aussi bien les forces de l'ordre que le pouvoir judiciaire doivent travailler dans une forme d'impartialité et de neutralité qui puisse garantir la sécurité des uns et des autres. Nous interpellons le pouvoir, dans sa responsabilité, à user de son influence pour que les libertés pour lesquelles nous nous sommes battus, ne soient pas abolies. Et que ça puisse rassurer tout le monde. En ce qui concerne l'opposition, nous continuons à jouer notre rôle et nous jouerons ce rôle dans le cade des lois de la République. Mais, pour que les lois de la République tiennent, il faudrait que tout le monde puisse s'y conformer ». A l'Alliance pour la Majorité Présidentielle, on ne voit aucun inconvénient à ce départ. Pour Cherubin Okende, membre de l'AMP, ce déplacement fait partie des droits de Jean-Pierre Bemba en tant que citoyen congolais. « Si vous singularisez l'opposition au niveau d'un individu, vous pouvez avoir raison de penser de cette manière. Mais moi, je respecte l'opposition, et donc la pluralité aussi, autant que les valeurs dont cette opposition regorge. Les valeurs intellectuelles, morales. Donc je pense que, jusque là, l'opposition n'a pas déclaré, de façon constitutionnelle du moins, qu'elle se désolidarisait de Jean-Pierre Bemba. Donc, être parti pour ses soins de santé ne veut pas dire être disqualifié en tant que leader de cette opposition qui se veut institutionnelle, républicaine et forte ».


Autres articles


  1. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  2. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  3. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  4. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  5. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  6. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  7. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  8. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  9. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  10. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  11. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  12. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  13. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  14. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  15. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  16. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  17. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  18. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  19. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  20. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  21. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  22. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  23. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  24. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  25. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  26. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  27. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  28. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  29. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)
  30. Présidentielle 2011: Nzanga Mobutu et Vital Kamerhe déposent leurs candidatures (7 septembre 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.