Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Les rebelles du M23 arrêtent 110 personnes à Rutshuru

Robert Esaki | Publié le 28 juillet 2013
Sultani Makenga (centre), leader des rebelles du M23
Sultani Makenga (centre), leader des rebelles du M23 (Photo d'archives)| Agrandir
En ce qui ressemble de plus en plus à des actes de désespoir et de panique, les rebelles du M23 ont convoqué la population à un rassemblement à Rutshuru, le samedi, mais ce qui aurait dû être un rassemblement pro-rebelle a plutôt tourné en une protestation quand la population a accusé les rebelles de pillages, entre autres abus.

Au moins 110 personnes, en majorité des jeunes, ont été arrêtés après avoir accusé les rebelles du M23 vols. L'agence Associated Press a rapporté que les rebelles ont dit plus tard qu'ils libéreraient la plupart d'entre eux d'ici demain.

Par ailleurs, le porte-parole de la société civile de la province du Nord-Kivu, Omar Kavota, a averti vendredi que le M23 serait en train de planifier un massacre à Kiwanja, pour le citer comme une preuve supplémentaire que la mission des Nations Unies en RD Congo, la MONUSCO, ne peut pas protéger les civils.

Radio Okapi a rapporté:

Il accuse le mouvement rebelle d’instaurer, depuis deux jours, un climat de terreur dans cette localité du Nord-Kivu où aucune activité commerciale n’est permise. La population se plaint de ne plus pouvoir accéder à ses champs à cause de l’insécurité créée par le M23, alors qu’elle vit principalement de l’agriculture. « Nous ne pouvons plus profiter du fruit de nos récoltes, ni en les consommant, ni en les vendant pour pourvoir en vivre », ont-ils témoigné devant le chef de Bureau de la Monusco au Nord-Kivu, Ray Virgillio Torres, lors d’une visite effectuée vendredi 26 juillet.

Le Centre d’actualités de l’ONU a également rapporté sur le climat de terreur créé par les rebelles du M23, qui sont sous la pression de l'armée congolaise depuis la reprise des combats à la mi-Juillet:

La MONUSCO a également reçu des allégations crédibles de pillage d'une vingtaine de maisons par des éléments du M23 à Kiwanja, dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu, le 24 juillet 2013. Depuis ces pillages, des éléments du M23 auraient procédé à l'enlèvement d'au moins une quarantaine d'hommes accusés d'avoir participé à ces exactions à Kiwanja, et d'avoir brûlé des paillottes et des points de paiement utilisés par les combattants du M23.

Les rebelles du M23 ont toujours été très impopulaires dans les régions qu'ils occupent. Ils ordonnent souvent la population d’assister à leurs rassemblements pour essayer de faire croire qu’ils bénéficient du soutien des populations locales.

Mais, ayant assez des nombreuses exactions des rebelles, de plus en plus de personnes sont en train de se prendre en charge pour se défendre.

De plus en plus de gens créent des groupes d'auto-défense et décident d'attaquer les positions rebelles.

Déjà sous pression des FARDC, et après avoir subi plusieurs frappes aériennes au cours des deux dernières semaines, les rebelles montrent des signes de panique.

Nous ne pouvons qu'espérer et prier pour les jeunes de Rutshuru, qui ont osé affronter ces rebelles du M23 après avoir été convoqué à un meeting.




TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2023 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.