Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Changement de la constitution : « un divertissement inutile », selon Jean-Claude Vuemba

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 19 mars 2014
Jean-Claude Vuemba
L'opposant Jean-Claude Vuemba qualifie l'initiative de la pétition du secrétaire national du parti présidentiel, Jean-Claude Mashala, pour changer la constitution de la RDC de « divertissement inutile ». Ce changement de constitution permettrait au président Kabila de rempiler. Ce qui n'est pas possible avec l'actuelle constitution. « Le Congo n'a pas besoin de ça. Le problème n'est pas celui d'un homme idéal qui doit venir. Il y a la constitution actuelle, on ne change pas les règles de jeu pendant un match en cours », a affirmé mercredi 19 mars à radio Okapi, le président du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR).

« Si le PPRD n'a pas de candidat après avoir resté pendant plus de 12 ans avec M. Kabila, qu'ils n'ont pas imprégné son idéologie, ses convictions politiques pour qu'un de leurs puisse ressortir et demander le suffrage universel à la population, ça m'étonnerait. Je me poserai la question où sont les grands dirigeants du PPRD : M. Boshab, Minaku, Matata, Masangu, Moïse Katumbi Chapwe venez prendre l'élan. Nous disons niet. Il n'y aura aucune revisitation de la constitution pour permettre à M. Kabila de perdurer au pouvoir », déclare Jean-Claude Vuemba.

A Claude Mashala qui reproche à la constitution actuelle des « iniquités » comme la non installation des vingt-six provinces prévues contre onze actuellement, Jean-Claude Vuemba répond :

« Les faiblesses de la constitution, il fallait les voir bien avant. Ce n'est pas à quelques 24 mois de l'élection présidentielle. C'est là où le jeu est faussé. C'est là où nous disons clairement que les tenants et les aboutissants du pouvoir veulent pérenniser ».

Lire aussi: Claude Mashala : «La prochaine élection n'est pas en 2016»

Le président du MPCR souligne par ailleurs qu'il figure parmi les personnalités qui en 2005 étaient opposées à ce projet de constitution qui a finalement été voté par référendum. Raison de plus, à l'en croire, pour ne pas la changer.

« Toute Congolaise, tout Congolais a le droit d'initier une pétition mais c'est contraire à son autorité morale, M. Kabila Joseph qui a plébiscité le référendum de 2005. Ce référendum est passé à 86% et il en a même été fier. Quand nous avons condamné ce projet de constitution, ils nous ont envoyé balader. Nous avons dit que cette constitution ne reflète pas l'histoire du Congo, ils ont dit niet. Aujourd'hui, ce sont les mêmes qui se plaignent ou ce sont les flagorneurs du pouvoir qui veulent simplement continuer à faire perdurer la souffrance de ce peuple », estime Jean-Claude Vuemba.

« A un moment ou un autre, le ras-le-bol finit par avoir des comportements que personne peut approuver. Ces genres des choses, si ça revient au parlement nous tous nous allons aller en rébellion », prévient-il avant de faire une recommandation au président Kabila :

« M. Kabila est le seul maître de sa vie. Tous ces m'as-tu-vus à côté de lui, si demain il perd le pouvoir de façon non démocratique personne ne sera à côté de lui. Le Maréchal Mobutu est parti seul au Maroc. Il est mort seul au Maroc. La plupart des ces ultra se retrouvent à côté de M. Kabila. Et ça ne m'étonne pas cette idéologie. »

Si les élections ne sont pas organisées en 2016, « nous prendrons acte et on verra », conclut Jean-Claude Vuemba.

Écoutez l'interview que Jean-Claude Vuemba a accordée à Innocent Olenga:


Autres articles


  1. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  2. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  3. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  4. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  5. Félix Tshisekedi plébiscité candidat président du Parti de l'union nationale (6 août 2018)
  6. Des coups de feu pour disperser les manifestants pro Katumbi à Lubumbashi (6 août 2018)
  7. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  8. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  9. Moïse Katumbi bloqué en Zambie (3 août 2018)
  10. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  11. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  12. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  13. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  14. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  15. Les laïcs catholiques accusent la police d'usage disproportionné de la force (31 décembre 2017)
  16. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  17. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  18. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  19. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  20. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  21. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  22. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  23. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  24. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  25. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  26. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  27. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  28. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  29. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  30. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.