Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La Ceni publie le calendrier des élections urbaines, municipales et locales

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 26 mai 2014
Abbé Apollinaire Malu Malu le 14/06/2013 à Kinshasa, lors de sa prestation de serment à la cour suprême de justice de la RDC pour sa nomination à la tête de la commission électorale nationale indépendante(Ceni)
Abbé Apollinaire Malu Malu le 14/06/2013 à Kinshasa, lors de sa prestation de serment à la cour suprême de justice de la RDC pour sa nomination à la tête de la commission électorale nationale indépendante(Ceni) | Agrandir
La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a procédé lundi 26 mai à la publication du calendrier des élections urbaines, municipales et locales. Il contient trois grandes dates: le 14 juin 2015, jour du scrutin des conseillers des communes, des secteurs et des chefferies ; le 29 août 2015, jour du vote des conseillers urbains, des bourgmestres et des chef des secteurs, et enfin le 15 octobre 2015, prévu pour le scrutin des maires et maires adjoints. «Ce calendrier sera respecté», a assuré le président de la Ceni, abbé Apollinaire Malumalu, précisant que le problème de financement ne se pose pas.

Pour la Ceni, les élections urbaines, municipales et locales sont « les grandes  qui doivent aider à la stabilisation de l’Etat congolais.»

Une autre raison qui pousse cette institution citoyenne «à prendre des mesures courageuses », c’est qu’il faut que le système électoral congolais soit défini une fois pour toutes, qu’il soit régulier. «On ne peut pas à chaque élection, commencer avec des discussions qui ne se  terminent jamais», a déclaré l’abbé Malumalu.

«Le calendrier sera respecté et nous veillerons à ce que chaque institution de la République  puisse remplir ses obligations légales», a poursuivi le président de la Ceni.

Financement

En ce qui concerne le financement, a-t-il indiqué, la loi des finances de 2014 a déjà voté un budget de 166 millions de dollars américains. «Puisque la préparation de ces élections urbaines, municipales et locales porte sur deux exercices budgétaires - l’exercice 2014 et l’exercice 2015 – il n’y a donc pas de problème de financement de ces élections», a estimé l’abbé Malumalu.

L’ensemble de budget qui avait été déposé par la Ceni pour ces élections est d’environ 300 millions USD, selon la même source. A chaque étape, cette institution déposera au Gouvernement – qui assure le gros de financement – un plan de décaissement y afférant.

La Ceni pourra également solliciter la contribution de la communauté internationale, à travers le comité de partenariat qui regroupe pour les représentants du gouvernement et des partenaires du processus électoral congolais.

Quid de la présidentielle de 2016 ?   

En réaction à une question de la presse, le président de la Ceni a évoqué la feuille de route de la poursuite du processus électorale en République démocratique du Congo, qu’il avait présentée à l’Assemblée nationale le 30 janvier dernier. Ce document présentait deux hypothèses: organiser en premier les élections municipales et locales au suffrage direct avant de poursuivre avec des élections au suffrage indirect des députés provinciaux, sénateurs, bourgmestres, gouverneurs, maires et conseillers urbains. Apres cette étape, viendraient les élections au suffrage universel direct des députés nationaux et du président de la République en 2016.

L’autre hypothèse consistait à organiser d’abord des élections au suffrage universel direct des députés provinciaux, nationaux, et du président de la République en 2016.

Lorsque le Parlement va se prononcer sur l’option des élections provinciales et sénatoriales, a promis l’abbé Apollinaire Malumalu, la Ceni publierait le calendrier y afférant.

Les législatives et la présidentielles sont programmées en 2016. Mais la loi elle-même a mis un préalable à ces élections, a-t-il fait observer, c’est le recensement administratif.

L’horizon 2016, c’est donc le recensement administratif qui est le préalable: soit le Gouvernement s’active pour faire ce recensement dans les délais constitutionnels, soit le législateur modifie la loi électorale en vigueur. Si alors rien n’est fait dans ce sens, la Ceni se verra dans l’obligation d’introduire une dérogation dûment motivée de prolongation à la Cour constitutionnelle.

«La Ceni ne peut jamais planifier une élection qui va au-delà de 2016 […]  La Ceni ne sera jamais dans le club des gens qui veulent aller au-delà de 2016 », a martelé le président de la Ceni.


Autres articles


  1. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  2. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  3. Martin Fayulu a déposé son recours à la Cour constitutionnelle (12 janvier 2019)
  4. Pour la CENCO, les résultats de la présidentielle publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par ses observateurs (10 janvier 2019)
  5. « Ces résultats n'ont rien à voir avec la vérité des urnes », clame Martin Fayulu (10 janvier 2019)
  6. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  7. Martin Fayulu appelle la CENI à ne pas travestir la vérité des urnes (9 janvier 2019)
  8. Elections 2018 : l'ECC espère que la CENI va « offrir à la nation congolaise la vérité des urnes » (8 janvier 2019)
  9. Elections 2018 : la CENI annonce le report de la publication des résultats (6 janvier 2019)
  10. CENCO : « Ce qui pourrait porter le peuple au soulèvement serait de publier les résultats non conformes à la vérité des urnes » (6 janvier 2019)
  11. Elections 2018 : l'Eglise catholique relève de nombreuses irrégularités (30 décembre 2018)
  12. Elections 2018 : à Kinshasa, la pluie a retardé le programme dans certains bureaux (30 décembre 2018)
  13. La coalition Lamuka exige le vote partout en RDC et appelle à une journée ville morte vendredi (27 décembre 2018)
  14. Manifestations à Goma contre le report des élections à Beni et Butembo (27 décembre 2018)
  15. Martin Fayulu met en garde la CENI contre le report des élections à Beni et Butembo (26 décembre 2018)
  16. La CENI reporte en mars 2019 les élections dans quatre circonscriptions du Nord-Kivu et de Maindombe (26 décembre 2018)
  17. Martin Fayulu contre le report des élections (23 décembre 2018)
  18. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  19. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  20. Messe d'inauguration de l'episcopat de Monseigneur Fridolin Ambongo (26 novembre 2018)
  21. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  22. La CENI confirme le début de la campagne électorale à minuit (21 novembre 2018)
  23. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  24. La CENI réaffirme « la tenue irréversible » des élections le 23 décembre (20 novembre 2018)
  25. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  26. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  27. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  28. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  29. Fayulu candidat commun : Felix Tshisekedi retire sa signature (12 novembre 2018)
  30. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2019 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.