Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Procès Serge Maheshe: Alain Mulimbi et Serge Muhima acquittés

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 22 mai 2008

La cour militaire de Bukavu a rendu son verdict ce mercredi 21 mai dans le procès en appel de l'assassinat du journaliste Serge Maheshe. Alain Mulimbi et Serge Muhima, les deux amis de Serge et présumés commanditaires sont acquittés alors que 3 autres prévenus dont Freddy Bisimwa et Mastakila Rwezangabo sont condamnés à mort comme au premier degré. La cour a aussi prononcé d'autres peines à l'encontre d'autres prévenus de cette affaire, rapporte radiookapi.net

La cour militaire de Bukavu a rendu son verdict ce mercredi 21 mai dans le procès en appel de l'assassinat du journaliste Serge Maheshe. Alain Mulimbi et Serge Muhima, les deux amis de Serge et présumés commanditaires sont acquittés alors que 3 autres prévenus dont Freddy Bisimwa et Mastakila Rwezangabo sont condamnés à mort comme au premier degré. La cour a aussi prononcé d'autres peines à l'encontre d'autres prévenus de cette affaire, rapporte radiookapi.net

Des cris de joie ont éclaté dans la salle d'audience de la cour militaire quand la sentence est tombée pour l'acquittement de deux amis de Serge Maheshe et témoins de sa mort. Les amis et la famille ont exprimé cette satisfaction en embrassant les deux amis à l'issue du procès. Jean-Claude Mubalama, leur avocat, s'exprime sur le verdict : « La cour a bien analysé l'infraction d'association de malfaiteurs qui a été libellée contre mes clients et a démontré que cette infraction n'existe pas à ce point de vue, il n'y a aucun doute, c'est une évidence que Serge et Alain ne sont ni de près ni de loin impliqués dans ce dossier »

Du côté des condamnés à mort, la défense a exprimé son insatisfaction. Me Chubaka veut amener cette affaire en cassation au motif que toutes les pistes n'ont pas été explorées et que le doute persiste: « La cour n'a jamais prouvé en quoi elle se déclarerait vraiment suffisamment éclairée dans cette affaire. Non seulement la balistique n'a pas été faite, mais aussi, la piste militaire n'a pas été examinée. Et même dans sa motivation, elle n'a pas vraiment montré ce à quoi elle pouvait se fonder pour condamner les prévenus. C'est une décision de la cour, mais entre temps, nous allons essayer toutes les voies de recours qui nous sont ouvertes pour faire casser cet arrêt »

Du côté des observateurs de ce procès, certains ont exprimé leur satisfaction de voir enfin un verdict dans cette affaire. Mais les voix sont encore nombreuses, qui déplorent des irrégularités dans ce procès et constatent que le doute persiste au sujet des vrais mobiles de l'assassinat du journaliste. Dernier coup de théâtre de ce procès, un 3e condamné, Bisimwa Sikitu Patient, prévenu dont il n'avait jamais été question jusque-la, est condamné à mort pour association de malfaiteurs même s'il n'a jamais mis les pieds sur le lieu du crime.

Les deux personnes acquittées Alain Mulimbi et Serge Muhima ont immédiatement regagné leurs domiciles après le prononcé du verdict.

Rappel des faits

Pour mémoire, le 13 juin 2007, dans la soirée, le journaliste de Radio Okapi Serge Maheshe était abattu dans l'avenue Saio, en pleine ville de Bukavu.
Le procès, commencé immédiatement connaîtra de multiples rebondissements. Le 29 juin, on arrête Freddy Bisimwa et Mastakila Ruhenzangabo en les présentant désormais comme les principaux suspects de cette affaire.
Très vite, on va impliquer Alain Mulimbi et Serge Muhima, les deux amis de Serge présents à ses cotés le soir du drame. Accusés d'être les commanditaires du meurtre, ils seront condamnés à mort fin août 2007 comme leur deux soi-disant complices à l'issue d'un procès au premier degré dont les conclusions et le déroulement ont été très commentés et critiqués par de nombreux observateurs nationaux et internationaux.

Coup de théâtre le 8 septembre 2007 : dans une lettre écrite de leur prison, Mastakila et Freddy reviennent sur leurs aveux et innocentent ceux qu'ils avaient contribué à faire condamner.
Le 20 février dernier, après plusieurs reports, le procès en appel commence avec 4 accusés principaux qui désormais plaident non coupables.
A quelques jours du premier anniversaire de la disparition de Serge Maheshe, l'appel se termine donc ce mercredi avec 2 acquittements et 3 condamnations à mort mais toujours dans une ambiance électrique.

Ce procès a, en effet, de nouveau été très suivi et critiqué par les organisations de défense des droits humains qui n'ont pas cessé d'en relever et dénoncer les irrégularités.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2017 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.