Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Couvre-feu sur Mbuji-Mayi après les manifestations

Article précédant | Suivant

KINSHASA, le 18 mai (IRIN) - La police a imposé un couvre-feu à compter de mardi soir sur la ville de Mbuji-Mayi, région diamantifère au centre de la République Démocratique du Congo, après les violentes manifestations qui ont fait deux morts et 12 blessés.

Le Général Jean Dieudonné Oléko, inspecteur général de la province, a déclaré à IRIN mercredi que le couvre-feu avait été instauré pour dissuader les jeunes de commettre des actes de vandalisme à la nuit tombée.

«La police contrôle complètement la situation», a-t-il déclaré.

Il n'a cependant pas indiqué quand le couvre-feu, qui est en vigueur de 18h (17h en temps universel) à minuit, serait levé.

Il a indiqué que deux civils avaient été tués par les balles perdues de la police tandis que les policiers avaient enregistré sept blessés au cours de la manifestation.

«Les agents de police ont été blessés par les projectiles lancés par les manifestants. Deux civils ont été atteints par les balles des policiers au moment où les manifestants tentaient de s'emparer de leurs fusils et en sont morts", a déclaré Oleko.

Les manifestants protestaient contre la prolongation de la période de transition politique censée ramener le pays à la démocratie annoncée lundi après l'adoption de la nouvelle constitution.

Sur la base de la Constitution de la Transition promulguée en avril 2003, la période de transition devait initialement prendre fin le 30 juin, et pouvait être prolongée de douze mois.

Lundi, le président congolais Joseph Kabila a déclaré que le processus électoral prendrait fin en juin 2005.

Les manifestants de Mbuji-Mayi réclamaient également la fin du régime politique en cours au Congo, d'un président et de quatre vice-présidents.

Oléko a précisé que les forces de sécurité anti-émeutes étaient intervenues après que les manifestants aient saccagé et mis le feu aux permanences de trois partis politiques, le Parti du peuple pour la reconstruction et le développement, le Mouvement pour la Libération du Congo et le Rassemblement Congolais pour la Démocratie-Kisangani/Mouvement de libération.

Les autorités de Mbuji-Mayi ont fermé une station de radio, Radio-Télé-Debout Kasai, pour avoir diffusé sur ses ondes le contenu de tracts anonymes distribués dans plusieurs villes du pays.

Ces tracts invitent la population à manifester son mécontentement en organisant des journées "villes mortes" au cours desquelles elle doit rester chez elle et déserter les lieux publics.

Les manifestations étaient menées par les partisans de l'opposant historique Etienne Tshisekedi, chef de l'Union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS).

"Il y a eu de nombreuses arrestations de nos représentants à Matadi, dans la province du Bas-Congo, à Mbuji-Mayi, et dans d'autres villes parce que nous avons invité le public à manifester," a déclaré à IRIN Raoul Nsolwa, le Secrétaire national de la section jeunesse de l'UDPS.

Mercredi matin, on pouvait encore apercevoir des barricades dans certaines rues de la ville.

Il y a également eu des manifestations mercredi matin à Kananga, la principale ville de la province du Kasai Occidental.


Autres articles


  1. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  2. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  3. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  4. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe répondent à Martin Fayulu (14 novembre 2018)
  5. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  6. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  7. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  8. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  9. Fayulu candidat commun : Felix Tshisekedi retire sa signature (12 novembre 2018)
  10. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  11. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  12. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  13. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  14. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  15. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  16. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  17. Félix Tshisekedi plébiscité candidat président du Parti de l'union nationale (6 août 2018)
  18. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  19. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  20. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  21. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  22. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  23. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  24. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  25. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  26. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  27. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  28. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  29. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  30. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.