Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Kabila lance un ultimatum aux hommes de Bemba

Article précédant | Suivant
Monuc/BBC - 23 novembre 2006 09:13

Le président Joseph Kabila a indiqué qu'il allait recourir à la force pour désarmer les hommes de Jean-Pierre Bemba au cas où ceux-ci refusent de se retirer de la capitale.
Le président congolais a informé la mission des Nations unies au Congo ainsi que ses propres généraux qu'il donne aux gardes de Jean-Pierre Bemba jusqu'à vendredi soir pour se retirer de Kinshasa.


Le Chef de l'Etat congolais souligné que les hommes de Bemba peuvent se rassembler dans un camp ou dans un lieu de leur choix à l'extérieur de la ville.
Si ce délai n'est pas respecté, Joseph Kabila qui est également chef suprême des armées, a indiqué qu'il utilisera la force pour les désarmer.
Armés jusqu'aux dents


Selon des informations qui nous viennent à la fois de sources au sein de la MONUC et de sources proches du président congolais, Jean-Pierre Bemba a droit à près de 100 hommes armés pour sa garde rapprochée en sa qualité de vice-président du gouvernement de transition.


Mais des sources onusiennes affirment qu'il héberge près de six cents hommes en armes dans le terrain jouxtant sa résidence.
A en croire ces sources ainsi qu'une source proche de Jean-Pierre bemba lui-même, au total il aurait mille hommes dans la capitale.


Regain de tension
Mardi dernier, des hommes de Bemba sont soupçonnés d'avoir ouvert le feu une nouvelle fois en direction des forces de police mardi dernier, lors de la manifestation de militants du vice-président congolais.


Ce qui a conduit à la destruction d'une partie de la Cour suprême de justice.


Fidele Babala, directeur de cabinet de Jean-Pierre Bemba, a indiqué à la BBC que les hommes de Bemba n'ont pas reçu un quelconque ultimatum.
Mais les militaires de l'armée régulière sont à présent déployés dans plusieurs lieux stratégiques de la capitale.


Les blindes de la MONUC et les jeeps des forces européennes patrouillent aussi dans la capitale. Mais le porte-parole de la Mission onusienne Kemal Saiki a indiqué que le désarmement forcé de troupes congolaises n'est pas du ressort de la MONUC.


Les élections tenues récemment sont censées ramener calme et stabilité en République démocratique du Congo, mais dans l'attente des résultats définitifs et au regard des forces en présence actuellement, nombreux craignent de nouvelles violences.


Autres articles


  1. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  2. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  3. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  4. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  5. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  6. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  7. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  8. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  9. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  10. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  11. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  12. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  13. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  14. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  15. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  16. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  17. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  18. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  19. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  20. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  21. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  22. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)
  23. Un nouveau paysage politique se dessine après les lêgislatives de 2011 (3 février 2012)
  24. Joseph Kabila réélu président de la République démocratique du Congo (9 décembre 2011)
  25. Vital Kamerhe désapprouve la stratégie de candidature unique de l'opposition (19 novembre 2011)
  26. Tshisekedi-Kengo-Kamerhe: des intérêts divergents (6 octobre 2011)
  27. Les présidentiables en croisade à l'étranger (5 octobre 2011)
  28. Tshisekedi et Kengo plaident pour une candidature commune de l'opposition (30 septembre 2011)
  29. Etienne Tshisekedi rencontre Jean-Pierre Bemba à La Haye (29 septembre 2011)
  30. Douze candidats dans la course à la présidentielle de novembre (12 septembre 2011)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.