Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Kabila président : premières réactions... dans le calme après la joie

Article précédant | Suivant
MISNA - 28 novembre 2006 13:51

Joseph Kabila Kabange "Ce matin dans les rues de Kinshasa le climat est calme, les activités quotidiennes suivent leur cours normalement, de la circulation dans les rues en passant par les magasins et les bureaux. Hier soir, dans certains quartiers, nous avons assisté à des scènes de liesse pour la confirmation de la victoire de Joseph Kabila, mais sans qu'aucun incident ne soit signalé.

D'ailleurs depuis hier nous n'avons même pas entendu un seul coup d'arme à feu", dit à la MISNA le journaliste congolais Aymé Dionzo, contacté dans la capitale Kinshasa au lendemain de l'annonce de la Cour suprême de justice, qui a proclamé "élu à la majorité absolue" président de la République démocratique du Congo Monsieur Kabila Kabange Joseph, avec 58,05% contre 41,95% des préférences pour son adversaire, le vice-président et ex-chef rebelle Jean-Pierre Bemba.

Après qu'hier les avocats du perdant aient boycotté l'audience de la Cour - à cause de son refus de rouvrir le débat sur le résultat des élections, après avoir rejeté les recours du parti de M. Bemba (le Mouvement pour la libération du Congo, Mlc) - ce matin cette formation politique a transmis un communiqué aux médias locaux qui appelle ses partisans au calme et affirme s'incliner devant les conclusions de la haute autorité judiciaire congolaise, précise le journaliste congolais.

"Nous sommes presque étonnés d'un tel calme, mais attendons à présent de connaître la réaction du perdant, une réunion du camp de Bemba étant actuellement en cours", ajoute une source missionnaire de la MISNA depuis la capitale. À Kisangani, capitale de la province Orientale, dans l'est du Congo, le climat est le même qu'à Kinshasa : "Hier soir, jusque vers 23h, nous avons entendu des chants de joie des partisans de Kabila et des concerts de klaxons.

Depuis, tout est rentré dans l'ordre, les activités ont repris normalement et l'on ne se rend même pas compte que les résultats ont été proclamés juste hier", déclare une source missionnaire locale de la MISNA. Les premières réactions internationales sont, pour le moment, celles des institutions et autorités présentes en République démocratique du Congo, qui ont participé au long et difficile processus électoral.

Le Comité international d'accompagnement de la transition (Ciat) félicite le peuple congolais - "pour le calme, la dignité et le civisme dont il a fait preuve tout au long de ces premières élections démocratiques depuis plus de 40 ans" - le candidat vainqueur ainsi que le perdant. Dans un communiqué, également parvenu à la MISNA, le Ciat qualifie ce moment d' "historique", appelant à "privilégier l'État de droit, la concorde nationale et l'intérêt supérieur de la Nation", en bannissant tout "recours direct ou indirect à la violence".

Quant à la mission de l'Onu dans l'ex-Zaïre ( Monuc, 17.000 unités, le contingent le plus important déployé par l'Onu dans le monde), elle félicite avant tout le peuple congolais qui "s'est exprimé, pacifiquement et de façon décisive, sur l'avenir de son pays". En ce qui concerne les deux candidats à la présidence, la Monuc salue le rôle historique du vainqueur comme du perdant pour ces premières élections pluralistes tenues en quatre décennies.

La mission onusienne confirme son soutien au président démocratiquement élu, au futur gouvernement, qui devra répondre aux "défis, y compris le développement économique et social du pays pour le bénéfice de son peuple, dans la consolidation de la paix et du processus démocratique".


Autres articles


  1. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  2. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  3. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  4. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  5. Election présidentielle : le film du sacre de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  6. La jeunesse de l'UDPS rejette la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)
  7. Election présidentielle en RDC : Martin Fayulu désigné candidat commun de l'opposition (11 novembre 2018)
  8. L'opposition se réunit à Genève pour désigner un candidat commun à la présidentielle (9 novembre 2018)
  9. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  10. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  11. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  12. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  13. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  14. Jean-Pierre Bemba condamné à 18 ans de prison (21 juin 2016)
  15. Bukavu: marche de soutien à Vital Kamerhe (3 février 2015)
  16. Bemba-Luhaka : le divorce consommé (15 décembre 2014)
  17. Les fondateurs du MLC soutiennent Luhaka, Kambinga et Egwake (10 décembre 2014)
  18. Les membres du MLC au nouveau gouvernement exclus du parti (8 décembre 2014)
  19. Joseph Kabila nomme le gouvernement de «cohésion nationale» (8 décembre 2014)
  20. L'opposition hausse le ton : non à la monarchisation de la RDC (26 juin 2014)
  21. Les Etats-Unis insistent sur la nécessité d'organiser la présidentielle en 2016 (5 juin 2014)
  22. La Ceni publie le calendrier des élections urbaines, municipales et locales (26 mai 2014)
  23. Katanga: la société civile s'oppose à la prolongation du mandat de Joseph Kabila (2 mai 2014)
  24. Le gouvernement suspend les activités de l'assemblée provinciale de l'Equateur (23 avril 2014)
  25. Diomi Ndongala condamné à 10 ans de prison (27 mars 2014)
  26. 28 ans de prison requis contre Diomi Ndongala (20 mars 2014)
  27. Le MLC rejette le scrutin indirect proposé par la CENI (10 mars 2014)
  28. Procès Bemba à la CPI: vague d'arrestations au MLC (25 novembre 2013)
  29. La Cour suprême de justice valide l'élection des gouverneurs du Bas-Congo et de la Province Orientale (3 janvier 2013)
  30. Shabani, Diomi, Lumbala: l'opposition politique en débandade (25 septembre 2012)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.