Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Le gouvernement garantira la sécurité pendant les élections, assure Mende

Article précédant | Suivant
ACP - 6 octobre 2011
Lambert Mende
Le ministre de la Communication et des médias, Lambert Mende Omalanga, porte parole du gouvernement, a affirmé mercredi que le gouvernement de la RDC dispose de tous les moyens pour assurer la paix et la sécurité durant la période électorale, au cours d’un point de presse à Kinshasa.

« Nous sommes conscients qu’il y a des volontés négatives qui veulent nous amener dans la voie de la violence. Nous avons la volonté politique d’y répondre. Nous avons tous les moyens qu’il faut pour des élections apaisées », a-t-il déclaré.

M. Mende, qui évoquait les violences pré-électorales survenues en septembre dernier à Kinshasa, a partagé l’analyse des missionnaires du réseau « Paix pour le Congo » qui perçoivent ces violences comme des ingrédients d’une dérive.

« Quiconque s’en prend aux biens de l’Etat, aux symboles de la nation et aux biens privés se trouvant au Congo sera tenu d’en répondre devant la loi et à ses organes », a averti le ministre.

Le porte-parole du gouvernement a admis qu’il y a des risques potentiels que le processus ne se déroule pas comme il se doit. « Nous intégrons ce risque dans notre gestion de la situation », a-t-il soutenu, avant de lancer un appel à apporter de l’aide aux organes qui ont pour mission de créer les conditions d’une élection apaisée.

Le gouvernement, a ajouté M. Mende, a reculé les limites de l’insécurité à l’Est du pays où ne subsistent plus que des forces résiduelles. Il a annoncé dans la foulée la formation en cours à Kinshasa, à Kapalata et au Katanga des milliers de policiers pour la sécurisation du processus électoral en cours.

Le ministre Mende s’est, en outre, inscrit en faux face aux commentaires suscités par les discours prononcés par le Président de la République le 14 septembre 2011 à Kingakati (banlieue de Kinshasa) et le 23 septembre à New York et qui taxent le bilan du Chef de l’Etat de « totalement négatif ». Il a estimé, à la suite du Chef de l’Etat, que« la gouvernance politique et sécuritaire n’a jamais été aussi bonne en RDC ».

Evoquant le bilan économique, le ministre a affirmé que le Président Joseph Kabila ambitionne de faire de la RDC« un véritable dragon en Afrique ». Il a salué cet engagement qui implique des rénovations juridiques et institutionnelles, la modernisation des méthodes et des moyens de production, l’accès compétitif des produits et services congolais au marché mondial ainsi que l’ouverture du Congo aux flux internationaux des capitaux dans la perspective de la « révolution de la modernité ».

La vision du Président Kabila, a poursuivi le ministre Mende, induit la transformation du pays en un grenier agricole, en une puissance énergétique et environnementale, en un pool économique et industriel.

Le porte-parole du gouvernement a enfin annoncé que la Cour pénale internationale (CPI) aurait décidé de ramener à la prison de Makala quatre témoins dans les procédures en cours devant cette cour à La Haye.

« Ils n’ont rien à craindre. Leur dossier judiciaire au niveau congolais poursuivra son cours normal sans aucune interférence avec leurs déclarations à la CPI », a tenu à souligner le ministre, qui s’est insurgé contre les allégations contraires. « On ne voit pas pourquoi les autorités congolaises qui les ont mis vivants et en bonne santé à la disposition de la justice internationale menaceraient leur vie », a-t-il noté.

Pour le ministre, il n’est pas impossible qu’il s’agisse là d’allégations purement complaisantes visant uniquement à appuyer des demandes de statut de réfugié pour les intéressés en Europe.


Autres articles


  1. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  2. La candidature de Jean-Pierre Bemba à l'élection présidentielle déclarée irrecevable (25 août 2018)
  3. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  4. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  5. Félix Tshisekedi plébiscité candidat président du Parti de l'union nationale (6 août 2018)
  6. Des coups de feu pour disperser les manifestants pro Katumbi à Lubumbashi (6 août 2018)
  7. Vital Kamerhe investi candidat de l'UNC à la présidentielle (4 août 2018)
  8. Moïse Katumbi bloqué en Zambie : Jean-Pierre Bemba appelle Kinshasa à « calmer le jeu » (4 août 2018)
  9. Moïse Katumbi bloqué en Zambie (3 août 2018)
  10. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  11. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  12. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  13. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  14. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  15. Les laïcs catholiques accusent la police d'usage disproportionné de la force (31 décembre 2017)
  16. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  17. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  18. L'élection présidentielle fixée au 23 décembre 2018 (5 novembre 2017)
  19. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  20. Le passeport semi-biométrique n'offre pas de garantie sécuritaire, selon le gouvernement (17 septembre 2017)
  21. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  22. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  23. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  24. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  25. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  26. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  27. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  28. Situation très tendue à Kinshasa au deuxième jour des manifestations populaires (20 septembre 2016)
  29. Violences à Kinshasa: Evariste Boshab annonce un bilan provisoire de 17 morts (19 septembre 2016)
  30. Le général Kanyama, chef de la police de Kinshasa, sanctionné par le Trésor américain (23 juin 2016)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.