Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Congolais: Attendez les résultats!

La Prosperité - 30 novembre 2011
Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des témoins le 28/11/2011 à Kinshasa
Dépouillement des bulletins de vote pour des candidats aux élections de 2011 en RDC, en présence des témoins le 28/11/2011 à Kinshasa | Agrandir
Ils tombent un à un, ils sont affichés devant les bureaux de vote. Les résultats sont encore partiels. Que chacun prenne son mal en patience, pour attendre qu’ils soient compilés et publiés par la CENI, la seule instance qui, constitutionnellement, est habilitée à livrer officiellement les secrets des urnes.

Le rappel de la CENI et du CSAC à ce sujet placent tous les candidats et leurs partisans devant leurs responsabilités. Si bien que les spéculations observées sur le marché qui, d’une manière ou d’une autre, font d’un tel candidat ou d’un tel autre gagnant ou perdant, relèvent d’un exercice dangereux. Même si dans une certaine proportion, elles mettent en relief le niveau d’aspiration et d’expectation de plus de 32 millions d’électeurs qui ont été au rendez-vous, le 28 novembre dernier, à travers le pays.

En dépit de la pluie diluvienne et des pesanteurs techniques qui, globalement, ont eu un effet contraire alimentant la rumeur d’un éventuel report, même de dernière minute, les congolais ont répondu massivement à l’appel de la CENI. Aujourd’hui, ils ont droit à la vérité des urnes. Qui de Kabila, Tshisekedi, Kamerhe, Kengo, Kakese, Kashala, Andeka, Mukendi, Nzanga, Mbusa ou Bombole l’emportera ? Rendez-vous est donc pris pour le 6 décembre ! Le peuple congolais a, comme prévu, été appelé aux urnes le lundi 28 novembre dernier, pour élire son 5ème Président de la République et ses propres représentants - 500 députés au total, qui siégeront à l’hémicycle pour un mandat de 5 ans. Dans certaines villes du pays, des problèmes logistiques n’ont pas permis de clôturer le vote à l’heure prévue (16H00 GMT) et les électeurs ont pu continuer à voter au-delà de l’heure fixée.

Mardi 29 novembre, sur dérogation spéciale de la Ceni, certains centres ont rouvert leurs portes par-ci, par-là à travers le pays, pour permettre aux électeurs qui, pour diverses raisons, n’avaient pu participer au vote d’accomplir en toute quiétude leur devoir civique. Ce qui est certain, c’est que c’est une grande première que le Gouvernement ait ainsi pu tenir, en l’espace de cinq ans, des élections générales comme prévue constitutionnellement.

La fatigue, bien sûr, mais aussi la fierté pouvait se lire sur les visages des agents de la Ceni, des témoins et même des observateurs congolais et étrangers. Pour autant, le dépouillement des bulletins de vote pour les élections présidentielle et législatives de lundi en République démocratique du Congo s’est déroulé dans la soirée dans une ambiance excitante pour les agents électoraux et lesdits observateurs.

A Kinshasa, dans une salle de classe de la Bambinière, dans la commune de Lingwala, métamorphosée en bureau de vote, le président du bureau soulève un à un les bulletins de la présidentielle, tandis qu’une trentaine de témoins de partis et d’observateurs clament le nom du candidat choisi par l’électeur.

Le décompte et le recompte des voix s’est ainsi fait, dans tout le pays, souvent sans électricité, souvent à la lumière des torches et dans la plupart de temps, dans une clarté faible mais aussi dans un enthousiasme indescriptible.

Dans ce bureau de la commune de Bandalungwa, par exemple, la source de lumière dévoile sur la table les bulletins classés par postulant, et laisse entrevoir les traits tirés de certains visages. Le président du bureau est exténué. « J’ai été bousculé par le temps. Il y avait beaucoup de gens… Voyez comment je suis essoufflé ! », lance-t-il, alors que des électeurs surveillent le processus depuis l’extérieur, à travers les fenêtres habillées de barreaux. Dans ce centre, le candidat Joseph Kabila est au coude au coude avec le candidat Tshisekedi.

Les partisans des uns et des autres ainsi que leurs témoins observent attentivement le dépouillement et ne tardent pas à exulter à l’annonce des premiers résultats. Qui pour s’enorgueillir d’avoir gagné et qui d’autre, pour avoir fait effectuer à leur candidat une percée fulgurante dépassant ainsi, dans cette circonscription, son score de 2006.

Ici, tout le monde a pu voter, et attend désormais fiévreusement les résultats des élections qui sont annoncés pour le 6 décembre prochain. Personne ne doute alors qu’ils reflètent la volonté du peuple pris dans son ensemble sur toute l’étendue du pays, et que les quelques imperfections observées ici et là n’altéreront en rien, cette volonté clairement exprimée du souverain primaire.


Autres articles


  1. Vital Kamerhe et Samih Jammal condamnés à 20 ans de travaux forcés (20 juin 2020)
  2. Vital Kamerhe : « On n'a pas pu démontrer ici par une pièce irréfutable le détournement de Kamerhe » (11 juin 2020)
  3. Procès 100 jours: la partie civile requiert de Kamerhe et Jammal le paiement de 147 millions USD (11 juin 2020)
  4. Vital Kamerhe : « Je n'étais pas le seul superviseur du programme de 100 jours du Chef de l'Etat » (11 mai 2020)
  5. COVID-19 : 332 cas confirmés, 25 décès, et 27 personnes guéries (20 avril 2020)
  6. La requête de mise en liberté provisoire de Kamerhe rejetée en appel (15 avril 2020)
  7. Programme des 100 jours : le conseil de Kamerhe plaide pour sa relaxation provisoire (14 avril 2020)
  8. La demande de liberté provisoire de Vital Kamerhe rejetée (11 avril 2020)
  9. Vital Kamerhe sous mandat d'arrêt provisoire, Lamuka appelle à la prudence (9 avril 2020)
  10. Vital Kamerhe placé sous mandat d'arrêt provisoire (9 avril 2020)
  11. Le Cardinal Ambongo a « l'impression que le pouvoir tâtonne dans la gestion » du Coronavirus (28 mars 2020)
  12. Félix Tshisekedi satisfait de l'état d'avancement des travaux de la centrale de Zongo (29 décembre 2019)
  13. Moise Katumbi crée son parti politique, « Ensemble pour la République » (19 décembre 2019)
  14. Plus de 30 morts après la pluie à Kinshasa (26 novembre 2019)
  15. A Bukavu, Félix Tshisekedi promet d'apporter une paix définitive, nécessaire pour la stabilité du pays (7 octobre 2019)
  16. Martin Fayulu : « Le gouvernement Ilunkamba est un affront au peuple congolais » (27 août 2019)
  17. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  18. La conduite de la riposte à l'épidémie Ebola placée sous la supervision directe de Félix Tshisekedi (20 juillet 2019)
  19. Etienne Tshisekedi inhumé (1 juin 2019)
  20. Etienne Tshisekedi : les acteurs politiques saluent « l'icône de la liberté et de la justice » (31 mai 2019)
  21. La dépouille d'Etienne Tshisekedi est arrivée à Kinshasa (30 mai 2019)
  22. Le corps d'Etienne Tshisekedi sera rapatrié le 30 mai et exposé au Stade des Martyrs (21 mai 2019)
  23. Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi après trois ans d'exil (20 mai 2019)
  24. Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre (20 mai 2019)
  25. Félix Tshisekedi ordonne la suspension de l'installation des sénateurs et le report de l'élection des gouverneurs (18 mars 2019)
  26. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  27. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  28. Martin Fayulu a déposé son recours à la Cour constitutionnelle (12 janvier 2019)
  29. Pour la CENCO, les résultats de la présidentielle publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par ses observateurs (10 janvier 2019)
  30. « Ces résultats n'ont rien à voir avec la vérité des urnes », clame Martin Fayulu (10 janvier 2019)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.