Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Mise au point sur le message de Joseph Kabila sur la situation sécuritaire au Nord-Kivu

Article précédant | Suivant
provincenordkivu.org - 12 avril 2012
Joseph Kabila
Photo d'archives
Ces Mardi 10 et Mercredi 11 avril, le Président de la République Joseph KABILA a eu à s’entretenir respectivement avec les officiers de Forces Armées de la RDC et les forces vives du Nord-Kivu, les premières dans la grande salle du gouvernorat et les autres dans la grande salle de l’hôtel Ihusi à Goma.

L’entrée de jeu, le Président de la République a souligné qu’il n’est pas venu de défendre le bilan de qui que ce soit mais que son déplacement à l’Est est motivé par son souci de restaurer la paix dans cette partie.

I. S’agissant de la sécurité, le Chef de l’Etat a axé sa communication autour de six points à savoir :

    * Le rappel du processus de paix qui a débuté par la signature des actes d’engagement du 23 janvier 2008, suivi du programme amani puis des accords de paix du 23 mars 2009. L’objectif ayant été de ramener          la paix au Nord et Sud-Kivu et de construire une confiance dans les rangs des FARDC.
    * L’insistance sur la discipline comme mère des armées mais aussi le rappel à tous les officiers que l’armée congolaise n’a ni tribu, ni province mais qu’elle est nationale et républicaine.
    * La suspension du programme amani leo, traduisant « la paix maintenant ». Pour le Président de la République, il ne s’agit pas d’arrêter la traque contre les groupes armés nationaux et étrangers qui sèment                  désolation ça et là. Il s’agit plutôt de supprimer les structures qui pilotait « AMANI LEO » au profit du seul commandement de la 8ème Région Militaire qui assurera le travail de routine afin d’atteindre les même        objectifs que ceux des programmes mis en place jadis.
    * La mise en place d’une commission de discipline devant laquelle tous les militaires ayant fait défection vont désormais se présenter et le cas échéant traduit devant la justice  militaire à l’issue du travail fouillé de          cette commission. A ce sujet, il faut rappeler que les officiers mutins qui se sont rendus auprès des FARDC n’ont plus récupérés leurs fonctions et de, en attendant les enquêtes y relatives et les sanctions qui en          découleront.
    * L’éclairage de l’opinion sur le dossier Bosco NTAGANDA. A ce sujet, le Président de la République a été plus clair en soulignant que la province du Nord-Kivu et l’Est de la RDC ont longtemps souffert. Que        les enquêtes sont désormais ouvertes à ce sujet et que dans la mesure où Bosco NTAGANDA se rendait coupable de l’une ou l’autre infraction, la justice congolaise ne tardera pas à procéder à son arrestation        sans attendre la moindre pression de la communauté internationale.
    * Au sujet de la tribalisation au sein des FARDC, le Président est revenu sur le caractère républicain de l’armée en soulignant que tout militaire qui le souhaite peut librement quitter l’armée en condition de laisser à        cette armée les soins de s’organiser et de s’occuper de lui s’il est d’aventure et s’il reprenait les armes. A cet effet, le Président a confié à ses interlocuteurs qu’au sein des FARDC, il n’y a pas de revendication          collective à l’instar des syndicats dans les entreprises publiques ou privées.

II.  S’agissant des infrastructures, le Chef de l’Etat a rassuré aux différentes couches sociales réunies ce mercredi 11 avril 2012 à l’hôtel Ihusi que tous les travaux déjà amorcés seront finalisés quel qu’en soit la durée.

Pour le Nord-Kivu, le problème se pose à deux niveaux : d’abord à celui de la société chargée d’exécuter les travaux de la voirie de Goma, ensuite au niveau politique car avant la mise en place du nouveau gouvernement, il serait indélicat de procéder au décaissement des gros montant.

Aussi, faut-il le rappeler, le Chef de l’Etat est revenu sur le dossier du Fonds d’Entretien Routier (FONER) qui devra remplir ses devoirs  vis-à-vis des usagers des routes aux fins d’offrir au peuple congolais les meilleures routes.

III.  S’agissant des élections, Joseph KABILA, Président de la RDC a réaffirmé son engagement d’organiser celles-ci dans les 26 provinces pour rencontrer les prescrits constitutionnels.

Cette rencontre qui a réuni députés provinciaux, membres du gouvernement provincial, membres du comité provincial de sécurité, partis politiques, société civile dans ses différentes branches (FEC, confessions religieuses, baraza la wazee, associations féminines, conseil provincial de la jeunesse, conférence des chefs d’établissements de l’enseignement supérieur et universitaire, …) s’est clôturé sur une note d’espoir et d’invitation à tous en faveur de la construction d’une paix durable.


Autres articles


  1. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  2. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  3. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  4. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  5. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  6. Nouveau massacre à Djugu : 30 morts (2 mars 2018)
  7. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  8. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  9. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  10. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  11. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  12. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  13. L'armée repousse une nouvelle attaque des miliciens à Uvira (28 septembre 2017)
  14. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  15. Kananga: la partie Est de la ville se vide de ses habitants (15 avril 2017)
  16. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  17. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  18. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  19. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  20. Les généraux Gabriel Amisi et John Numbi sanctionnés par les Etats-Unis (28 septembre 2016)
  21. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  22. Marche des opposants à Goma : un mort et huit blessés (26 mai 2016)
  23. Les internautes se mobilisent pour alerter sur les massacres des civils à Beni (13 mai 2016)
  24. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  25. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  26. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  27. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  28. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  29. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  30. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.