Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Controverse autour du salaire des magistrats: le Synamac maintient la grève

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 19 septembre 2011
Des magistrats devant la primature, lors d'une marche de protestation contre leurs conditions de travail, mardi 30/08/2011 à Kinshasa
Des magistrats devant la primature, lors d'une marche de protestation contre leurs conditions de travail, mardi 30/08/2011 à Kinshasa } Agrandir
Il n’y aura ni reprise de travail ni service minimum dans les parquets et tribunaux du pays, et ce, jusqu’à nouvel ordre. C’est la conclusion à laquelle est parvenue l’assemblée générale extraordinaire du Synamac, Syndicat autonome des magistrats du Congo, tenue lundi 19 septembre 2011 à Kinshasa.

L’arrêt du mouvement de grève est conditionné par la libération effective du traitement salarial tel qu’annoncé par le chef de l’Etat à Kingakati le mercredi 14 septembre dernier.Au cours de cette assemblée extraordinaire, le comité directeur du Synamac a restitué à la base les résultats des concertations amorcées avec le cabinet de la présidence de la République le week-end dernier.

Selon ce comité, le principe de 1 600 dollars, comme traitement minimal annoncé par le président Joseph Kabila au profit du magistrat congolais, aurait été confirmé.

Seulement, face aux contraintes budgétaires, notamment le financement des élections et les recommandations du FMI, le gouvernement aurait sollicité des magistrats un peu de compréhension pour qu’ils acceptent de toucher, dans un premier temps, 600 000 francs congolais (environ 670 $) pour les débutants.

Une propostion que les magistrats semblent rejeter puisqu’ils ont décidé de poursuivre la grève jusqu’à nouvel ordre.

«La grève est maintenue. Nous avons demandé qu’on paie ce dont le chef a parlé. A la tête de l’Etat, ça ne ment pas», a déclaré le président du Synamac, Nsambayi Mutenda.

«On a jamais convenu de l’arrêt de la grève aujourd’hui», a-t-il souligné.

En revanche, l’intersyndicale des magistrats est disposée d’accorder au gouvernement le sursis sollicité. Elle est donc contre la grève et invite ses membres à la retenue.

Le porte-parole de l’intersyndicale, Thomas Utshudi, explique:

«Ce qu’on a noté que l’amélioration des conditions salariales de magistrats tel que rappelé par le chef de l’Etat demeure un acquis. Mais compte tenu du cadre macro-économique du pays, même la plus belle femme du monde ne donne que ce qu’elle a, et dans les simulations faites, la première contient des dispositions intéressantes, et nous sommes engagés à le dire à nos bases respectives. La troisième chose, le gouvernement demeure amplement saisi de la question, parce qu’il y a une commission qui a été instituée, qui abordera bien d’autres questions. C’est de ce point de vue que nous avons estimé, tous les syndicats, d’appeler les magistrats au calme et à travailler sereinement. Surtout que le mot d’ordre de grève qui a été lancé n’était qu’une récupération.»

amatumba22 sept. 2011 04:42
Ok devant une situation tel que le president de la republique arrive a tromper, devant la nation, lui le garant de l intégrité, avec tolerance zero comme discours (il n a qu a prendre courage et demissionner lui et son gouvernement) car il ns a prouver comment il est politicien par accident et il n arrive mm pas a maîtriser la langue, raison pour laquelle son entourage l enfonce dans le mal. nous peuples congolais acquis au changement ns attendons votre demission pour ns prouver si tu es vraiment un homme de parole ou de discours trompeur.

Autres articles


  1. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  2. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  3. Martin Fayulu a déposé son recours à la Cour constitutionnelle (12 janvier 2019)
  4. Pour la CENCO, les résultats de la présidentielle publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par ses observateurs (10 janvier 2019)
  5. « Ces résultats n'ont rien à voir avec la vérité des urnes », clame Martin Fayulu (10 janvier 2019)
  6. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  7. Martin Fayulu appelle la CENI à ne pas travestir la vérité des urnes (9 janvier 2019)
  8. Elections 2018 : l'ECC espère que la CENI va « offrir à la nation congolaise la vérité des urnes » (8 janvier 2019)
  9. Elections 2018 : la CENI annonce le report de la publication des résultats (6 janvier 2019)
  10. CENCO : « Ce qui pourrait porter le peuple au soulèvement serait de publier les résultats non conformes à la vérité des urnes » (6 janvier 2019)
  11. Elections 2018 : l'Eglise catholique relève de nombreuses irrégularités (30 décembre 2018)
  12. Elections 2018 : à Kinshasa, la pluie a retardé le programme dans certains bureaux (30 décembre 2018)
  13. La coalition Lamuka exige le vote partout en RDC et appelle à une journée ville morte vendredi (27 décembre 2018)
  14. Manifestations à Goma contre le report des élections à Beni et Butembo (27 décembre 2018)
  15. Martin Fayulu met en garde la CENI contre le report des élections à Beni et Butembo (26 décembre 2018)
  16. La CENI reporte en mars 2019 les élections dans quatre circonscriptions du Nord-Kivu et de Maindombe (26 décembre 2018)
  17. Martin Fayulu contre le report des élections (23 décembre 2018)
  18. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  19. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  20. Messe d'inauguration de l'episcopat de Monseigneur Fridolin Ambongo (26 novembre 2018)
  21. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  22. La CENI confirme le début de la campagne électorale à minuit (21 novembre 2018)
  23. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  24. La CENI réaffirme « la tenue irréversible » des élections le 23 décembre (20 novembre 2018)
  25. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  26. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  27. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  28. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  29. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  30. Fayulu candidat commun : Felix Tshisekedi retire sa signature (12 novembre 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2019 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.