Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Vital Kamerhe déplore les incidents de Bukavu

Radio Okapi - 21 février 2014
Vital Kamerhe, président de l'Union pour la nation congolaise (UNC)
« Hier, j’ai reçu des gaz lacrymogènes, c’était en pleine figure. J’ai vu mon assistant recevoir un coup de baïonnette. La dame qui était à côté a attrapé une balle ». C’est en ces termes que l’opposant Vital Kamerhe a déploré les incidents survenus jeudi 20 février à Bukavu. La police a dispersé ses partisans rassemblés place de l’indépendance pour assister à un meeting dans le cadre de la « caravane de paix » qu’il mène dans l’est de la RDC. Vital Kamerhe estime que ce qui est arrivé pouvait être évité si le pouvoir en place était prévoyant.

« Gouverner c’est prévoir, parce qu’on pouvait éviter ce qui est arrivé. Nous avons été à Goma, Nyiragongo et Beni, et Butembo, il n’y a eu aucun incident déploré. Nous avons fait Kavumu jusqu’à la place de l’indépendance, on a fait quatre meetings, il n’y avait aucun problème », déclare l’ancien allié de Joseph Kabila qui a basculé dans l’opposition depuis 2010.

Vital Kamerhe dit ne pas comprendre pourquoi le gouverneur de province du Sud-Kivu n’a pas voulu leur accorder la place de l’indépendance pour sa caravane.

« Il nous a accordé le stade [de la Concorde]. Arrivé au stade, on nous a dit qu’il faut se conformer à la règle, 48 heures avant pour demander la place. Et on nous dira qu’il y a match. Les gens étaient perdus. Malheureusement, ça a conduit à un désastre pour la population qui attendait la caravane de la paix », déplore-t-il. Et Vital Kamerhe de juger que « c’était une action planifiée ».

Les autorités de la ville avaient annulé le rassemblement de l’UNC à la place de l’indépendance. Le maire de la ville avait annoncé mercredi la relocalisation du meeting au stade de la Concorde. Les partisans de Kamerhe sont passés outre cette consigne des autorités et ont conduit leur leader à place de l’indépendance, seule capable de les contenir tous, selon eux. La police, déployée sur le lieu depuis la matinée les alors dispersés à coups de grenades lacrymogènes et en tirant en l’air.

Le président de l’UNC a déploré la réaction de la police et a estimé que « la police doit être un outil au service du peuple et non pas un outil de répression ».

Vital Kamerhe reste convaincu que son seul tort, «c’est d’avoir été accueilli triomphalement par cette population. Je ne sais pas pourquoi ça doit faire mal au gouverneur de province et au président de la République».

1 mort et 47 blessés

Une personne est morte et quarante-sept autres blessées après des échauffourées survenues jeudi entre les militants de l’UNC et la police à la place de l’indépendance, selon des sources concordantes.

Parmi les blessés, on compte 24 civils, 21 policiers et 2 personnes de la délégation de Kamerhe grièvement blessées, ajoutent ces sources.

Les policiers seraient blessés par des jets de pierres lancées par la population lors des échauffourées et la plus part de civils seraient blessés par balle, indiquent les mêmes sources.

Plus d’une centaine de motos qui transportaient les partisans de Vital Kamerhe ont été endommagées et d’autres perdues.

Les conducteurs des taxi-motos perdues se sont rassemblés vendredi matin place Nyawedera menaçant de faire une marche pour réclamer leurs engins.

La police exige des sommes allant jusqu’à 300 000 FC (326 dollars américains) récupérer les motos abandonnées dans la tourmente de la veille, affirment certains motards.

Dans la ville, la situation est redevenue calme depuis vendredi dans la matinée.

Entre temps, un conseil de sécurité se tient à Bukavu pour évaluer la situation.


Autres articles


  1. Ebola en RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU « gravement préoccupé par la flambée du virus » (3 août 2019)
  2. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  3. Ebola en RDC : le taux global de létalité au 21 juillet est de 67% (OMS) (25 juillet 2019)
  4. La conduite de la riposte à l'épidémie Ebola placée sous la supervision directe de Félix Tshisekedi (20 juillet 2019)
  5. L'épidémie d'Ebola déclarée « urgence » sanitaire mondiale (OMS) (17 juillet 2019)
  6. Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi après trois ans d'exil (20 mai 2019)
  7. Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre (20 mai 2019)
  8. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  9. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  10. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  11. La coalition Lamuka exige le vote partout en RDC et appelle à une journée ville morte vendredi (27 décembre 2018)
  12. Manifestations à Goma contre le report des élections à Beni et Butembo (27 décembre 2018)
  13. Martin Fayulu met en garde la CENI contre le report des élections à Beni et Butembo (26 décembre 2018)
  14. La CENI reporte en mars 2019 les élections dans quatre circonscriptions du Nord-Kivu et de Maindombe (26 décembre 2018)
  15. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  16. Elections 2018 : Martin Fayulu à Butembo, la lutte contre l'insécurité parmi ses priorités (6 décembre 2018)
  17. Felix Thisekedi promet de rétablir la sécurité au Nord-Kivu une fois élu (4 décembre 2018)
  18. Arrivée de Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à Kinshasa (28 novembre 2018)
  19. Election présidentielle: Vital Kamerhe se désiste en faveur de Félix Tshisekedi (24 novembre 2018)
  20. UDPS et UNC unissent leurs forces pour les élections (20 novembre 2018)
  21. Moïse Katumbi appelle Felix Tshisekedi et Vital Kamerhe à revenir à la raison (17 novembre 2018)
  22. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  23. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe répondent à Martin Fayulu (14 novembre 2018)
  24. Jacques Djoli reste optimiste pour la suite de l'accord de Genève (14 novembre 2018)
  25. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  26. A Genève, les leaders de l'opposition avaient promis de mettre fin à leur carrière, en cas du non-respect des engagements (13 novembre 2018)
  27. Vital Kamerhe : « L'UNC reste ouverte à d'autres discussions pour aller aux élections avec d'autres partis » (13 novembre 2018)
  28. Accord de Genève : Fayulu révulsé par les désistements de Tshisekedi et Kamerhe (13 novembre 2018)
  29. Vital Kamerhe retire aussi sa signature de l'accord de Genève (12 novembre 2018)
  30. Manifestation des sympathisants de l'UDPS et de l'UNC pour s'opposer à la désignation de Martin Fayulu (12 novembre 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2019 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.