Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Thambwe Mwamba convoque l'ambassadeur de France après l'agression de Kengo wa Dondo à Paris

Radio Okapi - 1 janvier 2012
Leon Kengo Wa Dondo
Le ministre des Affaires étrangères de la RDC, Alexis Thambwe Mwamba, a convoqué l’ambassadeur de France en poste à Kinshasa, ce dimanche 1er janvier, après l’agression, la veille à Paris, de Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat.

Le président du Sénat congolais a été agressé en gare du Nord alors qu’il s’apprêtait a monter a bord de la voiture qui était venue le chercher. Léon Kengo venait de Bruxelles, par train, pour un séjour privé à Paris.

Dans la note qu’il a remise au diplomate français, Alexis Thambwe Mwamba a indiqué que «cet acte est extrêmement grave et nécessite un examen profond et une décision adéquate de la part du gouvernement français».

Le ministre congolais a expliqué que Kengo wa Dondo a été blessé et est actuellement interné dans un hôpital sans plus de détails.

«Nous considérons que la France a l’obligation d’assurer la sécurité des officiels congolais de passage à Paris, des nos représentants et de notre mission diplomatique», a-t-il affirmé exigeant une enquête:

«Nous exigeons que l’enquête puisse aboutir, que les personnes qui ont agressé monsieur Kengo ne restent pas impunis. On ne peut pas laisser se développer à Paris cette situation de terreur où des gens agressent systématiquement tous les Congolais de passage à Paris.»

L’ambassadeur de France en RDC, Luc Hallade, a qualifié cette agression d’acte«lâche et ignoble».

Il a affirmé qu’il était préférable, «dans le contexte actuel, que les personnalités congolaises qui sont appelées à se déplacer, fût-ce à titre privé, nous informent en amont pour qu’on puisse prendre des dispositions ad hoc pour pouvoir assurer leur sécurité sur place».

Sur le plan protocolaire, Léon Kengo wa Dondo est la deuxième personnalité de la République démocratique du Congo au regard de la Constitution. C’est le président du Sénat qui doit assumer l’intérim du Chef de l’Etat en cas d’empêchement de ce dernier, selon la loi fondamentale de la RDC.

Candidat à l’élection présidentielle du 28 novembre, Léon Kengo est arrivé en quatrième position avec 4,95 % des suffrages.  

Avec deux autres candidats, Adam Mbombole et Mbusa Nyamwisi, il avait demandé l’annulation du scrutin. Mais, en sa qualité du président Sénat, il a participé à la prestation de serment de Joseph Kabila, réélu à la tête du pays avec 48,95 % des voix.


Autres articles


  1. La coalition Lamuka « préoccupée » par la détérioration de la situation du peuple congolais (30 juillet 2019)
  2. Sénat : Samy Badibanga crée la surprise et devient 1er vice-président (28 juillet 2019)
  3. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  4. Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi après trois ans d'exil (20 mai 2019)
  5. Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre (20 mai 2019)
  6. Félix Tshisekedi ordonne la suspension de l'installation des sénateurs et le report de l'élection des gouverneurs (18 mars 2019)
  7. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  8. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  9. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  10. Elections 2018 : Martin Fayulu à Butembo, la lutte contre l'insécurité parmi ses priorités (6 décembre 2018)
  11. Bemba, Katumbi, Muzito et Matungulu renouvellent leur soutien à Martin Fayulu (16 novembre 2018)
  12. L'unité de l'opposition vole en éclat avant l'élection présidentielle (13 novembre 2018)
  13. Fayulu candidat commun : l'UDPS donne 48 heures à Felix Tshisekedi pour retirer sa signature (12 novembre 2018)
  14. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  15. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  16. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  17. Jean-Pierre Bemba investi candidat du MLC à la présidentielle (13 juillet 2018)
  18. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  19. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  20. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  21. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  22. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  23. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  24. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  25. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  26. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  27. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  28. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  29. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  30. L'Opposition républicaine de Kengo wa Dondo refuse le dialogue non inclusif (23 août 2016)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2019 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.