Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
La RD Congo ne négociera pas avec les rebelles du M23

Eric Vanda | Publié le 20 novembre 2012
Rencontre entre Joseph Kabila, Ban Ki-moon et Paul Kagame a l'Onu le 27 septembre 2012
Rencontre entre Joseph Kabila, Ban Ki-moon et Paul Kagame à l'Onu le 27 septembre 2012 | Agrandir
Les rebelles du M23 ont annoncé lundi qu'ils se retiraient de la périphérie de la ville de Goma, soi-disant pour donner une « chance aux  négociations »avec le gouvernement congolais, après avoir lancé un ultimatum de 24 heures au gouvernement d’accepter leurs exigences. Le gouvernement n'a pas perdu du temps pour leur répondre.

Le gouvernement congolais a annoncé lundi qu'il ne négociera pas avec les rebelles du M23. Bien ! Très bien même ! Bravo !

Le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, a dit à l’AFP que le M23 est un groupe « fictif » et que le vrai coupable c’est le Rwanda, qui a été accusé par un groupe d'experts des Nations Unies, Human Rights Watch, et le gouvernement congolais de fournir des hommes, armes et des munitions au M23.

 « Ce sont des forces fictives mises en place par le Rwanda pour dissimuler ses activités criminelles en RDC », a dit M. Mende. « Nous préférons négocier avec le Rwanda, l'agresseur réel au sein de la Conférence internationale sur la région des grands lacs (CIRGL) », a-t-il ajouté.

« On ne négocie pas avec une fiction, la fiction c'est le vide », a lancé M. Mende. « Le gouvernement est occupé à négocier avec l'agresseur réel au sein du CIRGL. Je crois que c'est ça que le peuple congolais souhaite », a-t-il poursuivi.

La « trêve » du M23 n’a pas duré longtemps. Les sinistres rebelles du M23 ont annoncé ce même lundi qu’ils avaient été attaqués par l’armée congolaise et que la trêve était donc rompue. Le gouvernement rwandais a même accusé la RDC d’avoir pilonné la ville de Gisenyi ! Vous comprenez : l’agresseur devient la victime !

La ville de Kibumba, à 30 kilomètres de Goma, a été prise samedi après que le M23 aye reçu des renforts de plus de 4000 soldats rwandais. Le pays, notre cher Congo, est en guerre. Tout le monde sait qui est derrière le M23, c’est le Rwanda.

Cher M. Mende, membres du gouvernement, excellences, Raïs, ne continuez pas à vivre dans la  « fiction ».

N’a-t-on pas négocié avec le Rwanda depuis la mi-juillet et l’annonce de la fameuse « force neutre » ? Quatre mois qui ont permis au M23 de se réarmer et de mieux s’organiser. Des (nouvelles) négociations jusqu’à quand ?

Pourquoi prétendre qu’il y a encore à « négocier » avec ceux qui vous ont déclaré la guerre ? Est-ce pour négocier la défaite du Rwanda ou celle de la RD Congo ?

Il ne s’agit pas ici d’être belliqueux, loin de là. Cette guerre a été imposée à la RDC. Soit on gagne ou l’on se soumet.

Celui qui gagne la guerre dicte les règles des négociations. Aucun perdant n’a jamais dicté ses conditions au vainqueur !

Notre cher pays, la RDC, ne sera libéré que quand l’ennemi sera vaincu.



TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2023 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.