Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Joseph Kabila respectera la Constitution, affirme Aubin Minaku

Article précédant | Suivant
Radio Okapi - 22 mars 2014
Aubin Minaku, élu nouveau président de l'Assemblée nationale congolaise le 12/04/2012 à Kinshasa
Aubin Minaku, élu nouveau président de l'Assemblée nationale congolaise le 12/04/2012 à Kinshasa | Agrandir
« S’il faut consulter le peuple, nous le ferons conformément à la constitution.» Le président de l’Assemblée nationale et Secrétaire général de la Majorité présidentielle (MP), Aubin Minaku, l’a déclaré vendredi 21 mars à Kinshasa, au lendemain de la rencontre entre le président Joseph Kabila et les membres de sa famille politique à Kingakati (périphérie Est de Kinshasa). Il n’a pas été question d’élaborer des stratégies pour violenter la constitution de la RDC mais d’évaluer les réalisations de cette plate-forme politique, a affirmé Aubin Minaku.

Les manœuvres de révision de la constitution dénoncées par l’opposition ne seraient qu’un «faux débat», selon le Secrétaire générale de la MP.

« Parler de la révision de la constitution, parler 2016, c’est leur droit parce que cette même constitution consacre la liberté d’expression. La Constitution prévoit elle-même ses mécanismes de révision, mais nous n’en sommes pas là », a indiqué la même source.

Mais Aubin Minaku assure qu’elle honore le mandat du peuple. Et que c’est lui qui décidera de l’avenir de la République.

« En tout état de cause, cette constitution, c’est le peuple qui nous l’a confiée et il appartiendra à ce même peuple de décider de l’avenir de la République. Pour nous, c’est là l’essentiel. Notre devoir, c’est d’honorer le mandat du peuple et s’il faut consulter ce peuple nous allons le consulter conformément à la constitution», a-t-il affirmé.

Au sortir de la réunion du jeudi, Aubin Minaku avait déclaré:

«Le président de la République est respectueux de la constitution et il la respectera. Il sera remplacé le jour où il y aura un président de la République élu conformément à la constitution. Et donc, l’avenir de la République démocratique du Congo se construira sur pied de l’article 1er au dernier article de la constitution».

Une mise au point après les déclarations faites mardi à Radio Okapi par Claude Mashala, secrétaire national du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) qui a initié une pétition, à titre personnel, pour changer la constitution, dont certaines dispositions n’ont jamais été appliquées, et permettre au président Kabila de briguer de nouveaux mandats présidentiels au terme de son second mandat qui court jusqu’en 2016.


Autres articles


  1. Bemba a pris l'option de « donner une chance à la Cour constitutionnelle de montrer son indépendance » (Djoli) (27 août 2018)
  2. Les derniers candidats à l'élection présidentielle ont déposé leurs dossiers (8 août 2018)
  3. Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du FCC à l'élection présidentielle (8 août 2018)
  4. Jean-Pierre Bemba est arrivé à Kinshasa (1 août 2018)
  5. Malgré les répressions sanglantes, les appels à marcher du CLC très suivis (27 février 2018)
  6. Corneille Nangaa : « Sans machine à voter, il n'y aura pas d'élections le 23 décembre 2018» en RDC (13 février 2018)
  7. Les Etats-Unis opposés à un système de vote électronique en RDC (12 février 2018)
  8. La marche des laïcs catholiques dispersée à Kinshasa (31 décembre 2017)
  9. Calendrier électoral en RDC : avalanche de réactions sur Twitter (6 novembre 2017)
  10. Félix Tshisekedi accuse la CENI de prolonger illégalement le mandat de Kabila (24 octobre 2017)
  11. L'ONU déplore la «dégradation inquiétante» de la situation des droits de l'homme en RDC (27 septembre 2017)
  12. Moise Katumbi et Félix Tshisekedi plaident pour une transition sans Kabila (19 septembre 2017)
  13. Cardinal Monsengwo : « Il est révolu le temps où l'on prenait le pouvoir par les armes » (25 décembre 2016)
  14. Kinshasa : 9 morts dans des heurts entre population et policiers (officiel) (21 décembre 2016)
  15. Pour la France, renvoyer la présidentielle à 2018 «n'est pas une réponse» à la crise (18 octobre 2016)
  16. Dialogue: l'accord politique adopté «par acclamation» (17 octobre 2016)
  17. Joseph Olenghankoy parle de 75 personnes tuées lors des manifestations de Kinshasa (21 septembre 2016)
  18. Dialogue : la CENCO suspend sa participation pour « faire le deuil et rechercher un consensus » (20 septembre 2016)
  19. Manifestation de l'opposition à Kinshasa : les sièges des partis politiques incendiés (20 septembre 2016)
  20. Joseph Kabila a décoré Papa Wemba à titre posthume (2 mai 2016)
  21. Moïse Katumbi: «Je donnerai bientôt ma position sur ma candidature» (31 mars 2016)
  22. Moïse Katumbi annonce son appartenance à l'opposition (4 janvier 2016)
  23. Kyungu wa Kumwanza: «Nous aurions voulu entendre le président faire allusion à son départ» (16 décembre 2015)
  24. Jean Lucien Busa : « Le président Kabila place la RDC dans une perspective du chaos » (14 décembre 2015)
  25. Joseph Kabila veut un processus électoral «fruit d'un consensus librement dégagé» (14 décembre 2015)
  26. L'opposition contre un changement du mode du scrutin présidentiel en RDC (1 décembre 2015)
  27. L'UDPS ne participera pas au dialogue « made in Kabila » (1 décembre 2015)
  28. Kamerhe accuse Kabila de préparer un «coup d'État constitutionnel» (30 novembre 2015)
  29. Affrontements entre policiers et militants de Kyungu à Lubumbashi (11 novembre 2015)
  30. Vital Kamerhe affirme mener le même combat que Moïse Katumbi (10 novembre 2015)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct

 

Faites Congo Planète votre page de démarrage | Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2018 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.