Congo Planète
Rechercher Congo Planete
Accueil Nouvelles Vidéos Musique Photos Facebook Twitter Rencontres Newsletter Podcasts Mobile RSS
Opinion: Il faut en finir avec l'insécurité à l'Est du Congo

Eric Vanda - 3 juin 2012
Réfugiés en RD Congo
La république démocratique du Congo a accueilli des réfugiés Hutus rwandais sur son territoire après le génocide du Rwanda de 1994. L’Est du Congo est depuis lors soumis à des conflits qui, selon l’organisme américain International Rescue Committee, ont conduit à la mort de plus de 5.400.000 Congolais.  Bien plus de Congolais sont morts, ou ont souffert, à cause du conflit entre les Tutsis et Hutus rwandais.

Les Congolais continuent à souffrir aujourd’hui, 18 ans après le génocide au Rwanda, victimes des exactions journalières des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), un groupe rebelle rwandais formé en 2000 par des refugiés hutus au Congo, et du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), composé des Tutsis et appuyé depuis des années par les autorités de Kigali.

Quel Congolais pourra oublier les exactions du sinistre Laurent Nkunda, de Jules Mutebusi et de Bosco Ntaganda ?

Depuis avril, les troupes du CNDP, intégrées dans les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) en 2009 après un accord de paix, ont lancé une nouvelle rébellion, se nommant le M23, initiée par leur ancien chef, Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) depuis 2006 pour des crimes de guerre commis dans la région de l’Ituri, en Province Orientale, entre 2002 et 2003 .

Plus de 100.000 femmes, enfants, et hommes congolais, innocents, ont été forcés de fuir, une fois de trop, leurs maisons suite à cette nouvelle instabilité dans l’Est.

L’insécurité dans l’Est affecte toute la République démocratique du Congo.

Les Congolais ont assez souffert ! 18 ans, c’est trop. Il est plus que temps que le gouvernement congolais en finisse une fois pour toute avec ce problème des rwandais qui créent l’insécurité perpétuelle au Congo. Il est clair aujourd’hui que leurs efforts ont été insuffisants, inefficaces, trop lents.

Le président Joseph Kabila est au pouvoir depuis janvier 2001. Il a succédé à son père, feu le président Laurent-Désiré Kabila, et était lui-même chef d’état-major de l’armée congolaise avant d’accéder au pouvoir.

Beaucoup ont cru alors, et certains continuent à le croire, qu’un homme né au Sud-Kivu, ancien membre de la rébellion de l’AFDL, qui connait bien le Rwanda, serait plus habilité à juguler les problèmes d’insécurité de l’Est. Mais non, 11 ans après son accession au pouvoir, l’insécurité perdure au Nord-Kivu et au Sud-Kivu.

La tache suprême d’un président, et des autorités d’un pays, c’est de garantir l’intégrité du territoire national et la sécurité des citoyens.

Monsieur le président, membres du gouvernement, sénateurs et députés, trop c’est trop. Qui est responsable de l’incapacité des FARDC à en finir avec l’insécurité à l’Est ? Pendant que les politiciens s’enrichissent ignoblement à Kinshasa, ceux qui se battent pour le pays vivent dans la misère. Il faut donner les moyens aux FARDC d’en finir une fois pour toute avec ceux qui continuent à tuer nos frères et sœurs. C’est depuis des années qu’on entend parler de la réforme de l’armée.

Si les rwandais Hutus et Tutsis veulent continuer à se battre, ils n’ont qu’aller le faire dans leur propre pays. Il faut retourner tous les réfugiés rwandais au Rwanda. Ceux qui ne veulent pas rentrer dans leur pays devront être expulsés, y compris les génocidaires du FDLR.

Le président rwandais Paul Kagame doit accepter d’accueillir ses compatriotes. Il n’est pas question que, pendant que le Rwanda continue à être cité comme un modèle de développement en Afrique, M. Kagame continue à considérer le Congo comme son champ de bataille et source de minerais avec ses alliés du CNDP-M23.


Autres articles


  1. Les FARDC se lancent à la traque de Musa Seka Baluku, actuel chef des ADF (16 janvier 2020)
  2. Les FARDC mettent en place des mécanismes solides pour consolider leurs victoires sur l'ennemi (ADF) (14 janvier 2020)
  3. Les bastions des ADF récupérés par les FARDC, foyers de transit et de formation (14 janvier 2020)
  4. 40 ADF tués dans les opérations militaires initiées par les FARDC (12 janvier 2020)
  5. Le Cardinal Ambongo en « visite de compassion » à Beni (28 décembre 2019)
  6. Attaques des ADF à Beni : l'armée dit renforcer la protection des civils (17 décembre 2019)
  7. 12 personnes tuées par des ADF dans la localité de Kamango (16 décembre 2019)
  8. Nord-Kivu : 20 civils tués par les ADF à Ndombi (15 décembre 2019)
  9. Les FARDC reprennent le contrôle du camp Kazaroho jadis occupé par les ADF (15 décembre 2019)
  10. Beni : 6 morts après une nouvelle attaque des rebelles des ADF (14 décembre 2019)
  11. Felix Tshisekedi : « Je ne serai pas en paix tant que le Nord-Kivu et les autres provinces ne seront pas totalement pacifiées » (13 décembre 2019)
  12. A Bukavu, Félix Tshisekedi promet d'apporter une paix définitive, nécessaire pour la stabilité du pays (7 octobre 2019)
  13. La CENCO espère que le gouvernement Ilunga se mettra au service du peuple (27 août 2019)
  14. Martin Fayulu : « Le gouvernement Ilunkamba est un affront au peuple congolais » (27 août 2019)
  15. Félix Tshisekedi a nommé les membres du gouvernement (26 août 2019)
  16. Ebola en RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU « gravement préoccupé par la flambée du virus » (3 août 2019)
  17. Alexis Thambwe élu président du Sénat (27 juillet 2019)
  18. Ebola en RDC : le taux global de létalité au 21 juillet est de 67% (OMS) (25 juillet 2019)
  19. L'épidémie d'Ebola déclarée « urgence » sanitaire mondiale (OMS) (17 juillet 2019)
  20. Félix Tshisekedi nomme ses chefs de la maison civile et de la maison militaire et reconduit le chef d'Etat-major des FARDC (21 mai 2019)
  21. Moïse Katumbi de retour à Lubumbashi après trois ans d'exil (20 mai 2019)
  22. Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé Premier ministre (20 mai 2019)
  23. Démission du Premier ministre Bruno Tshibala (20 mai 2019)
  24. Félix Tshisekedi investi président de la RDC (24 janvier 2019)
  25. La Cour constitutionnelle confirme Félix Tshisekedi président de la RDC (19 janvier 2019)
  26. Félix Tshisekedi élu président de la République démocratique du Congo (10 janvier 2019)
  27. Manifestations à Goma contre le report des élections à Beni et Butembo (27 décembre 2018)
  28. La CENI reporte en mars 2019 les élections dans quatre circonscriptions du Nord-Kivu et de Maindombe (26 décembre 2018)
  29. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe sont arrivés à Bukavu (6 décembre 2018)
  30. Elections 2018 : Martin Fayulu à Butembo, la lutte contre l'insécurité parmi ses priorités (6 décembre 2018)


TV Congo Radio en ligne Radio en direct
Disponible sur App Store
Disponible sur Google Play


 

Nous contacter | Qui nous sommes | English Edition | Version en Anglais

© 2020 CongoPlanete.com. Tous droits réservés.